L’ONU envisage le déploiement d’une autre mission en Haïti, déjà des voix s’y opposent

L’ONU envisage le déploiement d’une autre mission en Haïti, déjà des voix s’y opposent

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies, Antonio Guterres, demande au Conseil de sécurité de créer une mission politique pour Haïti après le départ de la MINUJUSTH. Cette décision envisagée par l’ONU soulève des réactions dans la société. L’economiste Camille Chalmers et Mario Joseph exhortent la population haïtienne à se soulever contre cette mesure.

Camille Chalmers, le responsable du parti politique « Rasin kan pèp la », dénonce cette disposition envisagée par l’ ONU. Selon lui cette decision reflète le mépris de l’ONU envers la population haïtienne.

En dépit des 7 missions de l’ONU envoyées en Haïti de 1992 à nos jours, la situation de la population demeure précaire, poursuit Camille Chalmers qui croit que la présence des forces onusiennes dans le pays a empiré la situation sur le sol haïtien.

Il prend en exemple des cas de viols que les soldats de l’ONU ont commis sur des filles haïtiennes et l’introduction du choléra en Haïti ayant causé des milliers de morts.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En ce sens, Camille Chalmers demande à la population haïtienne de protester contre cette mesure.

Une opinion partagée par Mario Joseph, le responsable du Bureau des Avocats Internationaux qui voit en cette décision une stratégie de l’ONU visant à maintenir le pays sous l’occupation.

Soulignons que selon monsieur Guterres, cette nouvelle mission onusienne aura pour tâche de « proposer de bons offices et de conseiller le Gouvernement dans des domaines précis comme la réforme politique, les élections, la justice, le système pénitentiaire, le développement de la police, la réduction des violences de proximité et les droits de l’homme ».

Maitre Mario croit dur comme fer que cette mission n’aura qu’une mission maintenir le pays sous l’occupation .

Cette structure n’envisage pas de travailler comme on le prétend pour le respect des Droits humains sinon elle aurait déjà fait oeuvre qui vaille, dit-il, afin d’améliorer les conditions de vie de la population haïtienne.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Raynold louis
    9 mars 2019, 18:10

    J’appuie cette decision 100/100 .La raison c’est parce que les Haitiens ne peuvent pas se diriger eux -memes.Ils ont besoin d’aide etrangere.

    REPLY