L’opposition change de stratégie de mobilisation

L’opposition change de stratégie de mobilisation

L’opposition dite radicale n’entend pas lâcher prise dans le cadre de la mobilisation antigouvernementale.

Néanmoins, elle entend mobiliser autrement de façon à ne pas perturber les activités socio-économiques quotidiennes.

C’est en ce sens que le porte-parole de l’opposition, Me André Michel, annonce une nouvelle formule dans le cadre de la mobilisation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Mobilizasyon an pral fèt nan nwit, 6zè diswa, 8tè diswa, 10zè diswa, minuit elatriye, men fòk pitit pèp la tounen lekòl”, a déclaré l’homme de loi tenant compte de la nécessité à ce que les éleves continuent de prendre le chemin de l’école, car la jeunesse, étant le futur du pays, doit meubler sa connaissance.

Dans ce même ordre d’idées, André Michel appelle les autorités compétentes à adopter des mesures de nature à garantir la sécurité de la population, particulièrement les écoliers et autres professionnels de l’éducation de façon à ce que les activités scolaires puissent reprendre.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    3 janvier 2020, 01:53

    La stratégie "peyi lòk" a été enterré au cours de la fin d’année 2019, comme l’a si bien dit un internaute, sans le FEU VERT des Coqs Ploums Michel, Verelle, Nenel, Komokyel et Jovenel. Les Ploums n’ont pas d’autres choix que de s’entendre pour aller aux élections dans le cadre de la formation d’un nouveau gouvernement et un CEP sans les carriéristes Berlanger…. et Joachim. Ils ont fait leur temps.
    Le président Jovenel Moise est sur le point de passer comme son frère de la paysannerie, Jean Bertand Aristide. Ils n’ont pas pu mettre le système à genou au profit de leurs frères et soeurs de la paysannerie. Tankou Preval…, Martelly, yo SOVE tèt pa yo. Les "anafabèt pa bèt" et "tèt kodèn" doivent encore patienter. Comme à l’accoutumée, Les Vorbe…, Boulos, Abdallah…ont mis l’État en déroute.

    REPLY