Éditorial :L’opposition empêtrée dans une politique de ‘’gro van ti lapli’’

Éditorial :L’opposition empêtrée dans une politique de ‘’gro van ti lapli’’

La rue ne gronde plus très fort. C’est un fait ! Toutefois dans certaines zones, certains tentent d’afficher une force dont ils ne sont pas réellement détenteurs. Faux semblant ! Ils continuent de brûler des pneus, ils continuent de lancer des pierres sur des véhicules. Pour le plaisir du spectacle de mauvais goût.

L’opposition est à bout de souffle. Les mauvaises langues disent que les petits bourgeois-militants pseudo-défenseurs du peuple ne financent plus les manifestations de rues. Les caisses ne sont pas vides, que le ne s’y méprenne pas ! Mais, on ne badine pas avec l’argent.
18 novembre est derrière nous. Comme un tigre en cage, aux mouvements limités, Jovenel Moïse est encore au Palais national. Le président provisoire de Me André Michel et consorts n’a pas été investi. La Transition se fait encore attendre.
La politique du ‘’bri sapat’’ des farouches opposants au 58ème occupant du fauteuil présidentiel est sans grands effets. Bémol : elle n’a pour effet que de générer ‘’une peur qui cloître certaines personnes entre les quatre murs de leur maison’’.
L’opposition, au singulier comme au pluriel, a déjà perdu plusieurs batailles et est en passe de perdre la guerre.
Ce 20 novembre, une blanche débarque en Haïti. La diplomate américaine, Kelly Dawn Knight Craft vient dicter la voie à suivre aux frères ennemis. Une fois de plus, la Communauté internationale aura raison de ‘’Nous’’.
A qui la faute ?
Au garant de la bonne marche des institutions d’abord, qui a presque tout fait, en pensée, en parole, par action, par omission et par fausse promesse, pour que les institutions ne marchent pas.
Ensuite, aux politiciens-opposants, avides de pouvoir, mauvais perdants, qui se sont engagés dans une lutte sans en mesurer ses conséquences.
Au peuple, enfin, qui n’est pas assez conscient de ses choix. Qui vote avec le ventre plutôt qu’avec la tête.
Malheur au pays où les décideurs sont des mineurs ! Ils jouent toujours avec le feu, comme ils jouent aux billes.

5 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

5 Comments

  • Citoyen engage
    19 novembre 2019, 14:56

    Très bonne analyse. Je pense qu’on devrait ajouter un autre effet de la guerre sale livrée par l’Opposition radicale (Les senate bayakou, les senate lwil et consorts, les Radyo mil Kolinn etc.). L’opposition qui n’était déjà pas populaire (pour ne pas dire qu’elle était impopulaire, a réussi le tour de force de se faire détester d’une bonne partie de l’opinion publique , surtout des gens avisés. Ceci , à cause de ses méthodes qui rappellent celles des terroristes.

    REPLY
    • Samuel Nelson@Citoyen engage
      19 novembre 2019, 15:17

      J’aime quand les mouvements de protestations sont affaiblis, vous vous plaignez et blamez l’opposition. Après encore une ou deux semaines ça se rechauffe, vous allez continuer à plaindre que les gens sont des terroristes. Sachez qu’il n’y aura jamais la sérénité dans les rues avec un président aussi nul, aussi con qu’est Jovenel Moïse.

      REPLY
      • Evelyne Previl@Samuel Nelson
        20 novembre 2019, 10:02

        Un Président nul que des plus nuls ne peuvent pa destituer. C’es de la connerie!

        REPLY
  • Yvonne Trimble
    20 novembre 2019, 11:32

    Democracy stands in Haiti b/c Jovenel Moise refuses to be like every deposed executive before him and run away w millions and millions of stolen government money; in fact, President Jovenel is defending Haiti from oligarch oppressors Vorbe, Boulos, Latortue, Aristide and Groupe de Bourdon. He in his own words, Will not hand the country over to drug and weapons dealers. In deed, Dimitri Vorbe has fled the country since mandate was issued for his fraudulent biz practices that resulted in a debt of $123 million to the government of Haiti. Vorbe also used his massive social media and digital publishing network (he has over 90 fake twitter accounts) to edit Frere Joel’s devotional video to make it sound like the 44 year American missionary is a racist when in fact, millions of fans and viewers know that Frere Joel has produced and hosted 90 episodes of La Bonne Nouvelle and only published the great beauty and his love and respect for Haiti. As a result of Vorbe’s vile and vicious attack, Frere Joel received countless death threats and everyone of those has been sent to the US Embassy. The opposition is nothing more than a well funded, well orchestrated attack on President Jovenel who has spent government funds building road, water supplies, electricity and developing local production for export. Why do u think these evil men w millions in drugs and weapons trade hate Jovenel so much? U really think they care if Haitian children r educated when they threaten to burn schools to the ground if the schools function? Think hard b/c Haitians r suffering everyday and it is not Jovenel who is killing them or blocking them from school, hospitals, work and markets; it is the evil greedy men of the opposition hiding behind the Trojan Horse of Petrochallenger, when is a simple calendar calculation that Jovenel never handled any of that money and Martelly never gave him any. Supporters of the opposition prefer lies and destruction over truth and development; they prefer looting over hard work, and they prefer corruption over democracy.

    REPLY
  • Belo
    21 novembre 2019, 08:32

    Je l’ai dit tantôt que les imbéciles signataires de Marriott des fous et des assoiffés de pouvoir. Ils ne sont pas des démocrates mais plutôt des demoncrates.
    Je suis dessu de ces soit disant grands sénateurs devenus aujourd’hui grands SEMENTEURS, qui plongent le pays dans le caho. Ke crois franchement qu’ils auront leurs récompenses.

    REPLY