X

X


L’opposition politique plus que jamais divisée

L’opposition politique plus que jamais divisée

Le leader de la plateforme "Pitit Desalin", Jean Charles Moïse a annoncé la fin de son alliance avec le secteur démocratique populaire, ce mercredi 9 janvier, lors d'une conférence de presse.

L’homme politique qui s’était rallié au secteur afin de renforcer la lutte qui vise à faire basculer le président de la République va devoir faire cavalier seul après avoir pris ses distances de ses compagnons qui, croit-il, se sont détournés de leur objectif.

Moïse Jean Charles révèle que des membres du secteur démocratique ont signé un contrat en catimini avec des membres de l’Exécutif, des parlementaires sur un retour à l’ordre constitutionnel qui a permis au pays de retrouver un calme à travers une trève entamée dans les mouvements de prostestation.

“Des anciens rebelles parlent de retour à la Constitution”, ironise le militant politique qui réitère son ambition de lutter pour renverser Jovenel Moïse, en le remplaçant ensuite par un juge de la cour de cassation.

Jean Charles Moïse se dit déterminé à poursuivre seul son combat afin d’obtenir gain de cause.

Ferme sur sa position de ne pas dialoguer avec le Gouvernement, le nordiste n’entend pas lâcher prise.

Au cas où il parviendrait à renverser Jovenel Moïse, l’ancien sénateur du Nord se veut clair sur ce point : le président de la République sera remplacé par un juge de la cour de Cassation.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

2 Comments

  • DANIEL Rodrigue la puerta
    11 janvier 2019, 19:00

    Moïse Jean Charles c’est un petit chien qui nuir son corp

    REPLY
  • M. Williams
    11 janvier 2019, 23:39

    Ce serait une bonne idee si Moise Jean Charles n’a pas eu l’ambition de remplacer Jovenel. Jean Charles Moise, intellectuellement, n’a pas la capacite’. Il faut que l’on trouve quelqu’un qui peut remplir cette function adequatement

    REPLY