L’opposition se radicalise , les Pouvoirs de l’Etat s’entretiennent

L’opposition se radicalise , les Pouvoirs de l’Etat s’entretiennent

Vingt-quatre heures après la mobilisation antigouvernementale, les représentants des trois pouvoirs de l’Etat s’étaient réunis au Palais national, ce lundi 19 novembre, pour une évaluation de la conjoncture sociopolitique en vue d’y apporter des réponses concertées.

Selon un communiqué de presse émanant de la Présidence, à l’issue de cette rencontre à laquelle ont pris part le président de la République, Jovenel Moïse, le Premier ministre, Jean Henry Céant, les présidents des deux chambres, Joseph Lambert et Gary Bodeau, ainsi que le président de la Cour de Cassation, Me Jules Cantave, il a été décidé que l’Exécutif poursuive ledialogue avec tous les secteurs de la vie nationale.

La résolution des problèmes liés à l’insécurité, l’intensification des programmes d’apaisement social, sont les deux autres engagements pris par l’administration Moïse-Céant qui n’a pas évoqué de date pour passer à l’action.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toujours d’après ce document, une entente a été trouvée entre les trois Pouvoirs en vue de trouver l’harmonie nécessaire pour un meilleur fonctionnement de l’Etat.

Face à des opposants farouches au pouvoir qui se radicalisent  à chaque seconde, le président de la République, Jovenel Moïse, pourra-t-il trouver la formule magique pouvant les mettre hors d’état de nuire ?

En tout cas, vu l’attitude affichée par le locataire du Palais national qui s’est longtemps tu sur des dossiers importants, tel le départ du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince réclamé par le Barreau de la même juridiction, le doute est permis.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Guirand
    20 novembre 2018, 06:49

    La chaîne d’information en boucle CNN vient de parler des manifestations qui se déroulent actuellement en Haïti. Fareed Zakarias, dans son émission GPS, a indiqué qu’une réunion de haut niveau a eu lieu ce matin à la Maison Blanche sur la situation en Haïti avec les fonctionnaires du Département d’Etat, les membres du Conseil National de Sécurité, les services de renseignements et deux haut-gradés du Département de la Défense. Il y a un consensus sur la nécessité du départ immédiat de Jovenel Moïse du pouvoir.

    Toujours selon CNN, un récent rapport de la CIA a montré que la situation de crise permanente en Haïti ne sera partiellement résolue qu’avec la démission du Président Moïse. Cette instabilité, conclut le rapport, constitue une menace pour la paix de la région.

    Le Pentagone sera chargé de coordonner les activités logistiques pour le transport du premier mandataire haïtien vers un pays de l’Amérique latine.

    CNN n’a pas donné le nom de code de l’opération qui est en train d’être mis en oeuvre dès aujourd’hui.
    *Source : Voix de l’Amérique*

    REPLY