Lucmane Dellile déclare la guerre au « Fantom 509 »

Lucmane Dellile déclare la guerre au « Fantom 509 »

Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Lucmane Dellile, qui dit avoir infiltré le groupe « Fantom 509 », ne s’est pas contenté de présenter les photos de certains membres supposés de cette structure à la presse. Il vient de publier plusieurs photos d’individus qui, d’après lui, font partie du groupe sur Facebook.

Le ministre de la justice se lance dans une guerre sans merci contre le groupe « Fantom 509 », une structure regroupant des “policiers” qui militent pour de meilleures conditions de travaill au sein de l’institution policière. Lucmane Delille qui les considère comme des « criminels » s’est donné pour mission de les traquer « comme des bêtes sauvages ».

L’ancien commissaire du gouvernement élabore des stratégies pour arriver à ses fins.  » Le ministère de la justice et de la sécurité publique se fait le devoir de publier ici la liste des terroristes du fameux groupe « Fantom 509″ et se faisant passer pour des policiers », a écrit le ministre Dellile dans un message posté sur le compte Facebook du MJSP.

Ce texte est illustré par des dizaines photos des membres du groupe « Fantom 509 » présentés par le titulaire du MJSP. Sur les images postées, on peut voir des personnes portant des uniformes semblables à ceux utilisés par plusieurs unités de la PNH. Parmi eux, des personnes encagoulées, d’autres à visage découvert.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Des numéros de téléphone sont inscrits sur certaines photos.

Rappelons que le titulaire du MJSP a, récemment, dénoncé le groupe « Fantom 509 » qui, dit-il, préparait une attaque contre le cortège du président de la République, Jovenel Moïse.

À l’occasion de la fête de la police nationale d’Haïti le 12 juin dernier, le directeur général de la PNH, Rameau Normil, s’est prononcé pour la première fois sur l’apparition du groupe « Fantôm 509 », qui est à la base d’une crise au sein de l’institution policière. Il a promis récompenses et grades aux policiers qui s’engagent à traquer les «Fantom 509 et les criminels.»

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *