L’un des mercenaires confirme que son équipe travaillait pour un proche de Jovenel Moïse

L’un des mercenaires confirme que son équipe travaillait pour un proche de Jovenel Moïse

L’ancien soldat de la Marine américaine, Chris Osman, 44 ans, un des étrangers arrêtés le 17 février dernier en possession d’un arsenal de guerre à Port-au-Prince, a révélé via son compte Instagram que son équipe était au pays pour assurer la sécurité des personnes directement liées au président Jovenel Moïse sans pour autant révéler l’identité de son employeur et expliquer la nature exacte du travail de son équipe.

« Mes jours à travailler en dehors des États-Unis sont officiellement terminés parce que mon visage a été affiché dans les médias à travers le monde. L’équipe était en Haïti pour fournir un travail de sécurité pour des gens directement connectés à l’actuel Président. Nous avons été utilisés comme des pions dans une bataille publique entre lui et l’actuel Premier Ministre d’Haïti », se plaint Chris OSMAN.

Ce dernier en a profité pour dénoncer la mauvaise condition de détention en Haïti.
« Les prisons sont une expérience que je ne souhaite à personne », arguant qu’ils n’ont pas été relâchés, mais en réalité été sauvés. L’ex-soldat de la Marine américaine a salué au nom de son équipe les hommes qui, dit-il, ont risqué leurs vies.  » Vous les gars aurez de très beaux cadeaux!!! Nous vous devons la vie », a-t-il écrit sur son compte Instagram.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les doutes et les confusions persistent. Notons que le bureau du procureur américain a transmis des appels au département d’État, qui a seulement déclaré: «Le retour des personnes aux États-Unis a été coordonné avec les autorités haïtiennes». Les promesses faites par le gouvernement américain pour obtenir la libération des hommes restent obscures.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *