Lutte contre la corruption : Jovenel Moïse entend digitaliser l’administration publique

Lutte contre la corruption : Jovenel Moïse entend digitaliser l’administration publique

Le président de la République, Jovenel Moïse, a fait part cette semaine de son intention de digitaliser l’administration publique. Cette mesure permettra, selon lui, de lutter contre le fléau endémique qu’est la corruption.

Dans une entrevue accordée à une chaîne de télévision étrangère, le locataire du Palais national s’est prononcé sur la corruption qu’il considère comme le plus grand problème à résoudre. Il croit que les récents mouvements de protestation contre son administration ont pris chair à partir du moment où il a décidé de faire obstacle aux corrompus. M. Moïse a donc reconnu qu’une meilleure stratégie de communication pourrait atténuer la crise.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Jovenel Moïse a, par ailleurs, affirmé que l’aide de 18 millions de dollars qu’il a sollicitée de l’Organisation des Etats Américains (OEA) témoigne de sa volonté d’appuyer les institutions compétentes en la matière, à savoir l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), l’Inspection générales des Finances (IGF) et l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF).

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *