Lutte contre le terrorisme: « Haïti est sur la bonne voie », selon Bocchit Edmond

Lutte contre le terrorisme: « Haïti est sur la bonne voie », selon Bocchit Edmond

Au cours du déroulement de la troisième conférence ministérielle hémisphérique de la lutte contre le terrorisme, les 19 et 20 janvier 2019, à Bogota, en Colombie, Haïti a, une fois de plus, renouvelé, auprès des autres pays de la région, son engagement à lutter contre le terrorisme.

Selon Bocchit Edmond, le ministre des Affaires étrangères et des Cultes (MAEC), Haïti a déjà pris des mesures à travers sa législation pour contenir le fléau qu’est le terrorisme.

En effet, selon ce qu’a laissé entendre le Chancelier haïtien aux autres représentants des pays présents, Haïti est déjà sur la voie qui vise à freiner la propagation du terrorisme sur son territoire. “ Pour contrecarrer les activités des groupes terroristes, le gouvernement haïtien a entrepris la création de deux entités nationales destinées à attaquer le terrorisme dans l’un des points névralgiques de ses opérations, à savoir le financement ”, a-t-il déclaré, citant la création de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF) et l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) expliquant plus loin les missions auxquelles sont chargés ces deux institutions.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

“Ces institutions ont pour mission de combattre au plan interne la corruption sous toutes ses formes dans l’administration publique, l’enrichissement illicite et le blanchiment des avoirs provenant du trafic illégal des stupéfiants”, a-t-il poursuivi.

Présent lors du déroulement de cette troisième conférence ministérielle régionale, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a invité les autres pays à tout mettre en oeuvre pour déjouer les plans terroristes de toutes sortes, tout en accusant le Venezuela de donner refuge à des membres du Hezbollah inscrits par Washington sur la liste des organisations terroristes.

Reconnaissant que les efforts du gouvernement haïtien sont limités, Bocchit Edmond a mis fin à son discours en demandant le soutien des autres pays de la région pour une lutte plus efficace contre le terrorisme.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • rdoris
    22 janvier 2020, 07:46

    Apa moun pran ak volè sa yo!

    REPLY