Manifestation antigouvernementale: 10 arrestations, 1 policier blessé à coups de pierre, selon Gary Desrosiers

Manifestation antigouvernementale: 10 arrestations, 1 policier blessé à coups de pierre, selon Gary Desrosiers

Barricades de débris et de pneus enflammés, jets de pierres dans plusieurs communes de la région métropolitaine de Port-au-Prince, des milliers de personnes qui ne jurent que par le départ du président Jovenel Moïse, ont gagné les rues, hier vendredi, en vue de dénoncer leurs mauvaises conditions de vie.

Les forces de l’ordre, déployés dans diverses communes, ont procédé à l’arrestation de 5 individus pour trouble à la paix publique, selon l’inspecteur divisionnaire, Gary Desrosiers. Deux d’entre eux ont été arrêtés dans le cadre de la manifestation de l’opposition dispersée à Delmas 32 par les agents du CIMO, précise le porte-parole adjoint de la PNH.

Dans certaines villes de province, des manifestants ont gagné également les rues hier vendredi pour réclamer le départ du président de la République. Les forces de l’ordre ont procédé à l’arrestation de 5 individus pour trouble à l’orde public. 1 policier est sorti blessé. Le bureau du député Samuel D’Haïti a été vandalisé. 2 véhicules sont endommagés dans la grand-Anse, selon la PNH.

Par ailleurs, l’inspecteur divisionnaire, Garry Desrosiers, informe que la police recherche activement la Rav 4 immatriculée BB 98471, à bord de laquelle se trouvaient les individus accusés d’avoir ouvert le feu sur une foule à Carrefour Ti fou. Un jeune garçon, Rigueur Pierre Richard, a été tué par balles lors de cette fusillade.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *