Manifestation du 24 juin : Des militants de l’opposition parlent d’assassinat, l’IGPNH se prononce

Manifestation du 24 juin : Des militants de l’opposition parlent d’assassinat, l’IGPNH se prononce

L’Inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti a annoncé, ce mardi 25 juin, qu’une enquête est en cours afin de faire jaillir lumière sur une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux portant à croire que des agents de la Police Nationale d’Haïti auraient tué des manifestants aux alentours du Palais national, ce lundi 24 juin, lors d’une nouvelle journée de mobilisation organisée en vue d’exiger le départ du pouvoir en place.

Benjamin Jean Claude, le porte-parole de l’IGPNH informe que cette institution s’est saisie d’office de ce dossier afin de faire luire lumière sur des actes de violence qu’auraient commis des agents de la PNH. Une enquête est ouverte, des actions ont déjà été posées à cet effet.

L’IGPNH a déjà diligenté une enquête sur les lieux de l’incident pour recueillir des informations. Des responsables de certaines unités de la PNH ont été convoqués, souligne-t-il.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le commissaire Jean Claude promet de rendre les résultats de cette enquête publics afin d’informer la population haïtienne sur ce qui s’est passé le lundi 24 juin aux alentours du Palais national où des doutes planent sur les stratégies utilisées par les policiers pour disperser une foule de manifestants.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *