Manifestations violentes, la PNH montre ses muscles

Manifestations violentes, la PNH montre ses muscles

Ce lundi, la mobilisation antigouvernementale est entrée dans sa quatrième journée. Lors d’une manifestation ce 7 octobre, les forces de l’ordre ont fait usage abusif de gaz de lacrymogène pour disperser les protestataires qui se montrent de plus en plus agressif.

Plusieurs passants ont été rançonnées sur l’autoroute de Delmas. Les manifestants ont lancé des pierres en direction de plusieurs entreprises privées.

Ils ont critiqué les forces de l’ordre pour avoir fait usage abusif de gaz lacrymogène en vue de les disperser. La plupart des manifestants sont retournés dans leur quartier d’origine. Ils ont jeté sur la chaussée des débris se trouvant sur leur passage.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les forces de l’ordre ont procédé à des fouilles. Des motos et des téléphones portables ont été volés par des manifestants. Au moins une motocyclette a été incendiée par les manifestants à Delmas 65.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *