Massacre de La Saline : des citoyens saluent la mémoire des victimes de l’insécurité

Massacre de La Saline : des citoyens saluent la mémoire des victimes de l’insécurité

À l’initiative de la structure dénommée Nou pap Konplis, plusieurs citoyens ont manifesté devant les locaux l’Office de la Protection du Citoyen pour dire non à la banalisation de la vie et dénoncer la montée des actes de l’insécurité. Parallèlement, un mémorial a été érigé en mémoire des victimes de l’insécurité. « Trop de gens sont emportés par cette vague de criminalité et des actions des bandes organisées dans le pays », déplore un étudiant en diplomatie debout devant le mémorial élevé sur le trottoir non loin de barrière principale de l’OPC.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Les participants ont dénoncé la lenteur constatée au niveau de la justice 2 ans après le massacre de La Saline. Les parents des 71 personnes assassinées, le 13 novembre 2018, dans ce quartier populaire attendent que justice leur soit rendue. Ils invitent les acteurs du pouvoir judiciaire à intensifier leurs efforts afin de poursuivre les auteurs et les exécutants de ce massacre.

Deux ans après ce massacre, les habitants de ce quartier populaire occupé actuellement par des bandits armés du groupe G9 an fanmi ak alye, ont abandonné leur maison. Cette zone est quasiment déserte. Il faut souligner que plusieurs individus accusés dans le cadre de ce dossier courent encore les rues. D’un autre côté, certains officiels dont les noms sont cités dans ce dossier sont simplement renvoyés de leurs fonctions.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *