X

X


Menaces contre le Parlement, Jean Henry Céant condamne

Menaces contre le Parlement, Jean Henry Céant condamne

Dans une note de presse en date du 16 août, le Premier ministre, Jean Henry Céant affirme condamne la publication d'une vidéo circulant sur les réseaux sociaux à travers laquelle des menaces sont proférées à l'encontre du Parlement. ''Ces appels à la violence, contre l'un des trois pouvoirs de l'État, attaquent les fondements de notre démocratie si fragile'', écrit le Premier ministre.

Dans cette note, le prétendant à la Primature précise que la ratification de la déclaration de politique générale du prochain gouvernement ne doit servir de prétexte à aucun secteur pour atteindre ses fins politiciens inavouables.

”Le Premier ministre condamne et désapprouve toutes tentatives visant à affaiblir les institutions républicaines”, souligne à l’encre forte le prochain chef du gouvernement.

Plus loin, le Premier ministre qui se dit conscient de la conjoncture, caractérisée par la cherté de la vie, l’approche de la rentrée des classes dans un contexte difficile entre autres, lance un appel au calme tout en renouvelant du même coup son engagement et sa détermination inébranlable pour l’unité nationale dans la lutte pour sortir le pays de la haine, la misère, la polarisation et de l’ornière du sous-développement.

”Aucune initiative ne pourra aider le pays à sortir de l’impasse actuelle si elle ne se réalise dans la sérénité, la culture démocratique, la tolérance et le vivre ensemble”, conclut cette note du Premier ministre.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply

3 Comments

  • Madsen Mondesir
    16 août 2018, 19:51

    Commentaire *

    Cela remonte à un sacré bout de temps depuis que les citoyennes et citoyens haitiens allumaient leurs bougies, cherchant un Homme, un rassembleur… Enfin, cet Homme recherché est retrouvé. Il s’agit de Jean Henry Ceant. Avec lui, Haiti a la chance d’applanir ses sentiers sociopolitiques et économiques les plus rocheux. C’est le temps de tuer la haine et de la remplacer par l’amour de la partrie qui nous anime toutes et tous. Vive Haiti! Vive JHC PM!

    REPLY
    • jacques piman@Madsen Mondesir
      18 août 2018, 00:19

      J’ai l’impression que tu es entrain de déféquer. Quand tu auras terminé, je t’amène du papier de toilette

      REPLY
  • Dephly louischarles
    16 août 2018, 21:23

    " … vous nous alléguez sans cesse les droits de l’homme et vous y avez cru si peu vous-mêmes que vous avez décrété constitutionnellement l’esclavage.

    L’intérêt suprême de la nation et des Colonies est que vous demeuriez libres, et que vous ne renversiez pas de vos propres mains les bases de la liberté. Périssent les Colonies, s’il doit vous en coûter votre bonheur, votre gloire, votre liberté ! Je le répète : périssent les Colonies, si les colons veulent, par les menaces, nous forcer à décréter ce qui convient le plus à leurs intérêts ! …"

    (Texte de l’intervention de Maximilien de Robespierre le 13 mai 1791).

    Nou vomi
    pouvwa kraze zo,
    Diktati bout di,
    bout fe,
    gouvenman gwo ponyet kadejack sou konstitisyon manman lwa peyim
    ki pa respekte
    dwa sivil, politik sitwayen,
    depi 7 fevrye 1986!

    Babouket sou lapres la tonbe tonbe net vre!
    Nou pap fe back.
    Paske zegwi listwa se wout direksyon vanse pou pi devan li pran.

    Konstitisyon Mas 1987 Amande Peyi Dayiti
    pa rekonet konsantrasyon pouvwa nan men
    yon sel enstitisyon.
    se poutet sa aplikasyon tewyori sou prensip separasyon ak fragmantasyon
    gwo Pouvwa piblik( James.Madison Federalist#51)
    Vini ak fomil 3 pouvwa Lejislatif,Ezekitif,Jidisye.
    Yo chak endepandan bo kote pa yo
    pandan ke yonn siveye balanse,kwontrebalanse lot nan yon konpetisyon manch long pou evite, pratik pouvwa pesonel,
    abi otorite
    nan avantaj yon ti gwoup ak zanmi politik li.

    Kalkil obsevasyon,eksperyans syans politik la
    montre
    ke le 3 moun
    ap batay pou kontwole
    yon kay pwopriyete byen eritaj fanmi,
    peson nan 3 gadyen yo pap janm rive pran kay la vre pou pwopriete privel al regle zafe pesonel li
    nan yon kondisyon konsa.
    Se pep Ayisien la ki ap toujou benefisye
    batay konpetisyon politik ant enstitisyon ak enstitisyon yo pou rive byen jere zafe leta kom sa dwa.

    Kidonk
    Opsyon kraze Palman peyim anko apre leksperyans
    Pétion,
    Boyer,
    Soulouque,
    Salnave,
    François Duvalier,
    Jean-Claude Duvalier,
    Namphy elatrye;
    Panzou politik etire pyew mete pye pam
    kont pouvwa konstitisyonel ki pase nan eleksyon lib ak demokratik pa yon solisyon valab
    pou chanjman ak demokrasi
    nan Peyi Dayiti.

    Anbisyon pouvwa pesonel zot
    dwe tonbe anfas entere kolektif majorite!

    Respe enstitisyon demokratik
    baz kontra sosyal pou estabilite ekonomik
    se kle.

    REPLY