Mobilisation annoncée de l’opposition, le gouvernement prend des mesures

Mobilisation annoncée de l’opposition, le gouvernement prend des mesures

La police a reçu des instructions formelles afin de sécuriser la manifestation antigouvernementale du 29 mars et de garantir, du même coup, la sécurité des vies et des biens des citoyens qui n’entendent pas manifester.

Le Gouvernement est sans équivoque sur ce point. Après le Premier ministre par intérim, Jean Michel Lapin, c’est au tour du secrétaire d’Etat à la communication, Eddy Jackson Alexis de rassurer les citoyens sur les dispositions qui ont été prises pour faciliter le bon déroulement de la mobilisation de l’opposition.

D’entrée de jeu, Eddy Jackson Alexis reconnait le droit des opposants au pouvoir de fouler le macadam puisque la Constitution dont le pays s’apprête à commémorer les 32 ans ce 29 mars le garantit. Cependant, la loi-mère punit tous ceux qui outrepassent leurs limites, rappelle le secrétaire d’Etat à la communication.  

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

‘’Manifester est un droit, un acquis de la lutte acharnée contre la dictature des Duvalier’’, reconnait le secrétaire d’Etat à la communication qui mais les ‘’anarchistes’’ en garde contre toute tentative de violences sous couvert de cette prérogative constitutionnelle.

Et parce des instructions formelles ont été passées aux forces de l’ordre en prévision de cette mobilisation annoncée, le gouvernement invite les citoyens à vaquer à leurs occupations ce 29 Mars.

Notons que selon un conseiller du président de la République, l’Exécutif a repris le contrôle du CSPN après le départ de Jean Henry Céant, accusé d’être de connivence avec l’opposition.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *