Nice Simon conteste la décision du juge Wando Saint-Vilier

Nice Simon conteste la décision du juge Wando Saint-Vilier

La mairesse de Tabarre a fait part de son intention de faire appel, contestant ainisi l’ordonnance du juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de la Croix-des-bouquets qui a annulé le mandat d’amener lancé contre Yves Léonard, son concubin qui l’avait violemment battu.

Nice Simon juge que cette décision est injuste. Elle croit que la décision du juge Wando Saint-Vilier de ne retenir qu’un seul chef d’accusation (bastonnade suivie de voie de fait) contre le père de son enfant, prouve, sans contredit, que la justice haïtienne est partiale.

‘’Yves Leonard a bel et bien tenté de m’assassiner. Il doit répondre de ses actes par devant la justice’’, clame la première citoyenne de Tabarre qui avance qu’elle va faire appel pour exprimer son désaccord avec la décision du juge Wando Saint-Vilier.

L’actrice de  »I love You Anne » en a profité pour réclamer justice en faveur des personnes injustement incarcérées.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Rappelons que le juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de la Croix-des-bouquets, Wando Saint-Vilier, a décidé de transférer l’affaire de Nice Simon par devant le tribunal correctionnel.

Une décision juridique qui implique une annulation automatique du mandat d’amener émis contre l’agresseur de la mairesse qui est depuis plusieurs mois en cavale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *