Nicolas Sarkozy, un « délinquant chevronné »…

Nicolas Sarkozy, un « délinquant chevronné »…

Voilà ce dont a été qualifié l’ancien Président français par le Parquet national financier (PNF).

Le 4 octobre dernier, le Parquet national financier a publié un réquisitoire sur l’affaire de corruption et de trafic d’influence qui concernerait Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierry Herzog.

Le quotidien « le Monde » ayant eu accès au document, déclare que ce récit de 79 pages est « cinglant ».

Les magistrats du PNF y ayant comparé l’ancien chef d’état à un « délinquant chevronné », affirment qu’il y a suffisamment de charges à l’encontre de Nicolas Sarkozy et de Thierry Herzog pour les avoir mis en examen pour les faits de corruption et de trafic d’influence.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toujours d’après le même quotidien, dans ce réquisitoire, le PNF demande le renvoi en correctionnelle des deux hommes.

Pour la première fois, un ancien président de la République pourrait répondre de corruption au cours d’un procès public.

Soupçonné d’avoir tenté d’obtenir des informations secrètes…

Nicolas Sarkozy est également soupçonné dans ce dossier d’avoir tenté d’obtenir en 2014, par l’intermédiaire de son avocat Thierry Herzog, des informations secrètes auprès d’un haut magistrat de la Cour de cassation, Gilbert Azibert, auquel il demandait la restitution de ses agendas saisis dans l’affaire Bettencourt.

Le déclenchement de cette affaire a eu lieu grâce aux écoutes téléphoniques de l’ancien président ordonnées dans une autre enquête, celle sur les accusations de financement libyen de sa campagne de 2007.

Au cours de ses échanges avec son avocat, Nicolas Sarkozy semblait s’engager à intervenir en faveur du magistrat afin qu’il obtienne un prestigieux poste à Monaco.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *