Nouvel exercice fiscal : Le FAES dresse son bilan, établit ses perspectives

Nouvel exercice fiscal : Le FAES dresse son bilan, établit ses perspectives

Au terme de l’exercice fiscal 2019-2020, le Fonds d’Assistance Économique et Sociale, par le biais de la Direction Suivi et Évaluation (DSE), a organisé en son local mercredi 30 septembre dernier, un atelier au cours duquel ses Directions techniques ont dressé
le bilan de leurs différentes activités et du même coup, présenté et validé les Plans Annuels d’Opérations des Programmes pour la nouvelle année fiscale 2020-2021.

Invités à présenter le bilan du programme de rénovation des pôles régionaux et locaux de développement , Messieurs Richard Barthélemy et Jean Célestin ont détaillé point par point le programme qui comporte 51 projets dont 41 sont finalisés. Ces derniers concernent notamment la construction de 19 unités de logements sociaux dans la commune d’Abricot, le bétonnage de 4072 mètres linéaires et la construction des places et des marchés publics.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Madame Marie Judithe Fanfan qui coordonne le Programme d’appui à la restructuration du secteur de l’éducation (ASS ) a, pour sa part, fait état de l’atteinte des objectifs fixés avec la construction de 46 écoles dans tout le pays pour le compte du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) ainsi que la réhabilitation de 17 établissements scolaires sur 28 dans le cadre de l’éxécution d’un autre programme financé par ce ministère.

Quant au nouveau programme baptisé « Filet de sécurité sociale pour les personnes touchées par le coronavirus », Madame Fanfan a mis l’accent sur l’état d’avancement du programme avec notamment le recrutement du personnel dédié, la signature d’un ensemble de contrats des opérateurs et l’éligibilité pour le premier décaissement de la Banque Interaméricaine de Développement (BID). Elle a, en outre, rappelé qu’environ 128 mille ménages seront touchés par les transferts d’argent et de nourriture tandis que 100 mille élėves bénéficieront de cantine scolaire sur les 140 jours de classe au cours de l’année académique 2020-2021 dans 6 départements du pays (Ouest, Centre, Artibonite, Nord, Nord-Est et Nord-Ouest).

Pour sa part, la Coordonnatrice du programme « Filet de sécurité sociale temporaire et compétence pour les jeunes codifiés HA-L1137 » a informé qu’en terme de bilan, 85,5% du budget de ce programme ont été engagés. Madame Marie Flore Monval Bourgouin a également fait mention de la signature des contrats relatifs aux activités de la première composante importante sur la mise en œuvre des petits projets de création d’emplois de courte durée tout en précisant que les prestataires contractuels sont déjà sur le terrain en vue d’accompagner les communautés dans la conduite des processus consultatifs au niveau des zones ciblées de manière à leur permettre de vérifier et de prioriser les projets à réaliser.

Pour la nouvelle année fiscale, Marie Flore Monval Bourgouin, coordinatrice de programmes du FAES,
a annoncé le démarrage des activités de la sous-composante de la formation professionnelle au profit des jeunes âgés de 16 à 29 ans en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales et du Travail (MAST) et l’Institut National de la Formation Professionnelle (INFP) et celle relative à l’incubation d’entreprises.

Elle précise que sur le plan institutionnel, l’accent sera mis sur l’actualisation du manuel d’opération du FAES, le renforcement des capacités du personnel-cadre sur différentes thématiques, soulignant que le renforcement du MAST consistera entre autres à la mise en place de la plateforme d’intermédiation du travail et l’appui à l’actualisation du SIMAST.

Parallèlement, le Coordonnateur du Projet d’amélioration des services de santé maternelle et infantile au travers des services sociaux intégrés (PASMISSI), Docteur Jean Marie Boisrond, était invité à dresser le bilan des activités réalisées durant l’exercice fiscal 2019-2020, à ce titre, il a mentionné l’appui au renforcement du Fonds d’Assistance Économique et Sociale, la dotation en équipements et matériels informatiques, la formation du personnel en gestion et l’appui à l’élaboration du plan stratégique de l’Institution.

En ce qui concerne le support à la Politique Nationale de Protection et de Promotion Sociales (PNPPS), Monsieur Boisrond a parlé des études sur les filets de protection sociale et les systèmes de paiement, l’organisation d’un atelier sur la protection sociale réactive aux chocs et d’autres ateliers sur le plan opérationnel de la PNPPS dans le Nord-ouest et le Nord. Des activités en lien avec l’extension et le renforcement du Système d’Information du Ministére des Affaires Sociales et du Travail (SIMAST) ont eu lieu aussi durant cette période, a fait remarquer le Coordonnateur du PASMISSI.

D’autres Directeurs techniques du Fonds d’Assistance Economique et Sociale ont également fait le même exercice, entre autres, ceux qui sont responsables des Programmes de Structuration Territoriale et de Développement (PSTD), Programme d’Appui aux Initiatives Productives (PAIP), KOWEIT, Programme de Reconstruction de Léogane (RELEO) et du Programme national d’assistance sociale « KORE PEP ».

Cette activité qui s’est dèroulée dans une ambiance cordiale, a été l’occasion pour les participants de faire valoir leur point de vue à chaque présentation tout en formulant leurs recommandations.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *