X

X


Nouvelle tentative désespérée du clan Latortue visant à éclabousser Laurent Lamothe

Nouvelle tentative désespérée du clan Latortue visant à éclabousser Laurent Lamothe

Lorsque le tristement célèbre propagandiste Jean Junior Joseph, agissant à la solde du sénateur Youri Latortue, se trouve dans la pénible situation de ressasser un ancien article de presse pour tenter de salir l’image de l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe, cela sent le désespoir.

Le texte en question «Selon Emmanuel Roy, ex-conseiller de Martelly, Lamothe se fait une fortune avec les pots-de-vin (bakchich) sur les travaux de construction» avait été rédigé il y a plus de cinq ans par le «fameux» Emmanuel Roy et à travers lequel il tentait de lier l’ancien chef de gouvernement dans une prétendue affaire de pots-de-vin sur des travaux de construction en Haïti. Avant de poursuivre nos considérations, il est fondamental de rappeler que l’auteur de l’article en question, en l’occurrence Emmanuel Roy, dont la réputation douteuse n’est plus à démontrer, avait été reconnu coupable de pas moins de cinq (5) infractions de fraude immobilière en 2005 par le Tribunal fédéral de New-York, et est incarcéré depuis 2013 pour escroquerie sanctionnée par un Tribunal fédéral de la Floride.

Dans les accusations débitées sans la moindre preuve à travers cette feuille de choux, on raconte que l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe aurait reçu illégalement une somme de 150,000 dollars US sur chaque contrat passé entre l’Etat haïtien et les firmes Vorbe et Fils et ESTRELLA. Pourtant, ces firmes incriminées, tout en rejetant ces allégations infondées et mensongères, avaient porté une plainte en diffamation contre l’agence Tout Haïti qui s’est rétractée en ces termes dans un éditorial : «L’article a été écrit par Emmanuel Roy, qui n’a jamais travaillé pour Tout Haïti. De plus, ayant été reconnu coupable de fraude, M. Roy est actuellement incarcéré dans une prison fédérale aux États-Unis. L’article de M. Roy a porté certaines accusations contre Jean Marie Vorbe et son entreprise, V & F Construction, S.A., ce qui a conduit M. Vorbe et V & F à intenter un procès pour diffamation.»

De sources proches des entrerises Vorbes et Fils et Estrella, une nouvelle plainte sera déposée à New York cette fois contre Jean Junior Joseph pour diffamation. Puisqu’il utilise la plateforme américaine Twitter pour réaliser ses forfaits, ce personnage opérant sous coupe réglée est donc justiciable aux USA.

En tentant aujourd’hui de ramener un tel dossier à la vie prouve une fois de plus que les détracteurs de Laurent Lamothe sont à bout d’arguments dans leur tentative continue d’éclabousser l’ancien chef de gouvernement et qu’ils sont en train de réaliser que leur stratégie macabre n’aboutira jamais aux résultats escomptés, c’est-à-dire l’élimination pure et simple de Laurent Lamothe de la scène politique.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply