X

X


Le sénat transformé en pugilat, la ratification du PM est dans l’impasse

Le sénat transformé en pugilat, la ratification du PM est dans l’impasse

Pour une seconde fois, le Premier ministre nommé Jean-Michel Lapin n'est pas parvenu ce mardi 14 mai, à présenter sa déclaration de politique générale au Sénat de la République, après plus de 7 heures de débats houleux au Parlement haïtien, sur la décision de l'Exécutif de nommer 14 sur 18 ministres tel que l'arrêté présidentiel le mentionne.

Les 4 Sénateurs de l’opposition, n’ont pas cessé de dénoncer l’illégalité de la décision de l’Exécutif de confier deux ministères à certains ministres comme Jean Roudy Aly qui est à la fois ministre de la Justice et ministre de la Défense; Pierre Josué Agénor Cadet qui est nommé ministre de l’éducation nationale, de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, de la jeunesse et des sports. Youri Latortue et Dieupie Chérubin ont fait passer ce point de droit en brandissant l’article 34 du décret de 2005.

Le Président du Sénat de la République, pour calmer la tension, a observé deux suspensions de séance. Plusieurs Sénateurs ont même invité le Président du grand corps à trancher entre le renvoi du premier ministre pour compléter le cabinet ministériel ou l’inviter à présenter sa déclaration de politique générale en dépit des faits reprochés.

Depuis, c’est la pagaille et la violence entre les Sénateurs. Le Sénateur de l’Ouest, Antonio Chéramy, a utilisé sa mégaphone en mode sirène pour perturber la séance. Carl Murat Cantave qui n’arrivait pas à se faire entendre a menacé d’abandonner la séance.

Dans une salle enflammée, le Président Cantave a finalement invité le Premier ministre Lapin à présenter sa déclaration de politique générale.

Par ce geste, le Sénat de la République a mis de l’huile sur le feu, provoquant bousculades, agressions verbales et physiques. Lutrin et chaises ont été renversés par les Sénateurs opposants. Ceux-là; proches du pouvoir en place, tels que Joseph Lambert et Garcia Delva, ont tenté pour leur part de protéger Jean Michel Lapin. Les images rediffusées sur les réseaux sociaux montrent les scènes comme une vraie gaguère.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply