Panique au Champ-de-mars!

Panique au Champ-de-mars!

La situation était montée d’un cran au Champ-de-mars à la mi-journée, ce mercredi 12 février.

Le mouvement « Bat tenèb », concert de casseroles, a changé en une véritable manifestation improvisée.

Initialement lancé pour dénoncer la remontée des actes de kidnapping et d’insécurité, le mouvement « Bat tenèb» allait changer de phase.

Les manifestants, pour la plupart des étudiants et professeurs de l’UEH, ont saccagé sur leurs passages des stands érigés sur le Champ-de-mars dans le cadre des préparatifs pour le déroulement des festivités carnavalesques.

Partis devant les locaux des facultés d’Éthnologie, de Droit et des Sciences Économiques, les manifestants, pancartes en mains, ont parcouru plusieurs artères de la grande place publique en scandant: « nous ne voulons pas de carnaval. Nous voulons de la sécurité.
Des agents de l’Unité Départementale de Maintien de l’Ordre (UDMO) ont dû faire usage de gaz lacrymogène et tiré en l’air pour disperser la foule.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *