Partiel et dépolitisé, le rapport de la CSCCA met fin aux mensonges ?

Partiel et dépolitisé, le rapport de la CSCCA  met fin aux mensonges ?

A peine le rapport d’audit de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif déposé au Parlement, les manipulateurs politiques s’en sont emparé pour tenter d’influencer, à leur profit, l’opinion publique.
Une révélation du document soumis par la CSCCA au Sénat de la République, le jeudi 31 janvier 2019, coupe court à un mensonge, une falsification de chiffre, longtemps véhiculés dans la presse traditionnelle et sur les réseaux sociaux par des politiciens intéressés. Il s’agit du montant décaissé pour la réalisation des projets dans le cadre du programme Petrocaribe.

Alors que les sénateurs Youri Latortue, Evalière Beauplan et consorts font malhonnêtement état de 3,8 milliards de dollars comme montant engagé dans la réalisation des projets, la Cour des comptes dans son rapport d’audit souligne avec précision que, de 2008 à 2016, la somme de 1 738 691 909,70 US a été utilisée pour financer les projets dudit programme.

Dans un chapitre du document traitant des utilisations des ressources générées par le programme Petrocaribe, la CSCCA précise :

‘’Les principales utilisations des fonds Petrocaribe concernent principalement : 1) le financement des projets, 2) le remboursement de la dette, le financement des centrales électriques et les frais de gestion du BMPAD.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon la Cour des comptes, de 2008 à 2016, le ‘’Financement Budget BMPAD’’, s’évalue à 20 485 789,64 US, tandis que le financement des centrales électriques au 30 septembre 2016 s’élève à 612 161 711,62 US (montant de deux composantes : la dette de l’EDH, 425 447 805,13 US ; la dette de SOGENER, 186 713 906,49 US).

Plus loin, en ce qui concerne les fonds alloués au financement des projets de développement, le rapport d’audit de la Cour ajoute : ‘’De septembre 2008 à septembre 2016, la CSCCA a recensa recensé 409 projets provenant des résolutions prises en Conseil des Ministres pour une valeur de 2, 238, 164, 040,74 milliards de dollars américains. Suite à une série de désaffectations et de réaffectations, le budget a été révisé à de 1 738 691 909,70 USD. Selon les rapports de décaissement du BMPAD, 1, 605, 905, 287, 84 USD ont été décaissés, soit 92,4% pour le financement des projets’’.

Par ces précisions, Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif met fin à un mensonge mille fois répété par des politiques qui font de l’affaire Petrocaribe leur cheval de bataille dans le simple but de renforcer leur capital politique.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *