X

X


PetroCaribe : l’information relative au gel des comptes d’anciens fonctionnaires est archi-fausse !

PetroCaribe : l’information relative au gel des comptes d’anciens fonctionnaires est archi-fausse !

Contrairement aux informations rendues publiques par la Fondation Je Klere, une source proche du Parquet de Port-au-Prince a confirmé à Haïti 24 que le juge d’instruction, Ramoncite Accimé, en charge du dossier PetroCaribe, n’a rendu aucune ordonnance pour demander aux banques et institutions financières de geler les comptes de deux anciens Premiers ministres et d’ex-ministres

Contrairement aux informations rendues publiques par la Fondation Je Klere, une source proche du Parquet de Port-au-Prince a confirmé à Haïti 24 que le juge d’instruction, Ramoncite Accimé, en charge du dossier PetroCaribe, n’a rendu aucune ordonnance pour demander aux banques et institutions financières de geler les comptes de deux anciens Premiers ministres et d’ex-ministres ayant servi sous les administrations Préval/Martelly ainsi que les comptes de certaines entreprises.

‘’Effectivement, le juge instructeur avait l’intention de rendre une ordonnance pour geler les fonds de ces personnes, mais il a vite fait de se rétracter voyant qu’il s’était méthodologiquement trompé’’, a confié notre source.

Alors que la Fondation dirigée par Marie-Yolène Gilles et Me Samuel Madistin a fait une fuite en avant par la publication d’une fausse information, le magistrat instructeur, Ramoncite Accimé, a déjà effectivement signifié aux responsables de l’ULCC et de l’UCREF une ordonnance pour demander des rapports financiers sur les avoirs des concernés.

De surcroit, la même source a mentionné que le juge qui instruit le dossier PetroCaribe a déjà écrit à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), plus précisément, au bureau des affaires économiques et financières pour réclamer un rapport sur les signes extérieurs de richesse de deux anciens Premiers ministres et d’ex-ministres ayant servi sous les administrations Préval/Martelly.

‘’Aucune ordonnance n’a été envoyée aux différentes banques et institutions financières’’, insiste la source proche du Parquet de Port-au-Prince comme pour couper court aux fausses informations.
Les informations publiées par la Fondation Je Klere sont d’autant plus erronées, qu’elles mentionnent que le juge instructeur ordonne de bloque le compte d’un mort, Monsieur Lionel Grandpierre.

On peut aussi s’interroger : Pourquoi les noms des personnes listées dans cette prétendue ordonnance sont les mêmes qui figurent dans le rapport politique du sénateur lavalasien, Évalière Beauplan ?

Il est on ne peut plus clair que des politiciens veulent reprendre, après moult échecs, leur campagne de diffamation, de dénigrement et d’assassinat de caractère !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *