Port-au-Prince est quasi « lock » à nouveau

Port-au-Prince est quasi « lock » à nouveau

Le mouvement de protestation pour exiger le départ du président de la République, Jovenel Moïse, ne faiblit pas.

Des protestataires font tout pour handicaper le transport en commun afin de paralyser les différentes activités dans le pays.

Ce lundi 7 octobre, les protestataires ont érigé des barricades de pneus enflammés à dans plusieurs zones, entre autres à l’entrée Sud de la Capitale, à Carrefour, à hauteur de la route de Bourdon.

Des barricades ont été aussi constatées sur la route Nationale # 1 et sur la route 9, zone Duvivier.

De Delmas à Pétion-Ville, la voie publique est plus ou moins dégagée.

Cependant, des individus non-identifiés ont versé de l’huile au niveau de Delmas 60, non loin du Ministère Affaires Étrangères.

L’opposition politique prévoit de manifester à nouveau aujourd’hui pour presser le locataire du Palais national à plier bagages.

Les différentes rues de la capitale sont plutôt désertes, le transport en commun fonctionne au ralenti. La peur est présente et pesante dans les esprits.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Marie
    7 octobre 2019, 22:01

    Opposition bezwen pouvoua c pou yo c pa pou pep la vreman haitien ouver ge nou depi yon bon ti lanne bon ti moua nou nan langelus jou poko ka wé jou mitan lanuit la kimbe nou la kile douvanjou ap ouver?

    REPLY