Profanation du drapeau, Moise Jean-Charles critiqué par des parlementaires

Profanation du drapeau, Moise Jean-Charles critiqué par des parlementaires

Des parlementaires interrogés désapprouvent majoritairement l’acte posé par l’ancien candidat à la Présidence qui a hissé le drapeau noir et rouge à Vertières, samedi dernier. Ils le qualifient de grave et de scandaleux.
Pour eux, cette situation traduit la faillite voire la disparition de l’Etat.

Cependant, les avis sont partagés quant à l’application ou non de la loi contre le leader de la plateforme politique Pitit Dessalines.

Qu’il soit de l’opposition ou proche du pouvoir, aucun parlementaire n’appuie cet acte. « Hisser le drapeau noir et rouge à la place du bleu et rouge, une véritabledérive, une violation grave de la constitution haïtienne », estiment Price Cyprien de Thomazeau et ClauvyObas de Cayes/Iles-à-Vache.

Quant à lui, le député Printemps Belizaire, opposant farouche au pouvoir en place, condamne l’agissement du leader de la Plateforme  Pitit Dessalines. Cependant, lélu de la 3e circonscription de Port-au-Prince dénonce une certaine hypocrisie dans cette affaire, se référant aux événements politiques de 2003, 2004.

‘’C’est un acte politique calculé, une provocation aux autorités’’, déclarent pour leur part Beaudlain Noelsaintet Antonio Vericain. Pour les députés de Desdunes et de Gressier, on assiste à la disparition même de l’Etat.

Depuis l’événement, Moise Jean Charles, membres de l’opposition, devient la star des réseaux sociaux. Le leader de la plate-forme Pitit Dessalines  qui se dit en rébellion au régime en place, annonce qu’il entend rééditer l’exploit en hissant des drapeaux noir et rouge dans plusieurs autres endroits du pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *