Quand Renald Lubérice s’en prend au Core Group

Quand Renald Lubérice s’en prend au Core Group

Le secrétaire général du conseil des ministres, Renald Lubérice désapprouve le communiqué du Core Group relatif aux deux derniers décrets pris par l’exécutif portant création, organisation et fonctionnement de l’Agence Nationale d’Intelligence (ANI) et le renforcement de la sécurité publique.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Point de leçon à recevoir ! », a déclaré Renald Lubérice comme pour dire, en des termes un peu voilés, que l’équipe au pouvoir ne fera pas marche arrière en ce qui concerne les décrets présidentiels.

« Nous avons assez vu, assez vécu. De nos « amis » nous pouvons recevoir des conseils. Mais point de leçon à recevoir. Toutes les leçons du passé ont été néfastes. Si vous en doutez encore, admirez-en les actuels résultats », a écrit M. Lubérice dans un tweet publié sur son compte officiel.

Le secrétaire général du conseil des ministres accuse l’international qui, à travers ses dictées, leçons voire ses conseils, est en partie responsable de la situation actuelle du pays.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    13 décembre 2020, 22:04

    “La laideur ne fait que s’enlaidir par l’impertinence.” William Shakespeare

    Jovenel “Nèg Bannann” Moise ferait mieux de s’entretenir avec ses associés (le PM et le secrétaire général du conseil des ministres) en vue de savoir quelle est la meilleure formule pour s’adresser à ses patrons du “Core Group.” Ces messieurs n’ont pas besoin de s’offrir en spectacle gratis ti cheri…

    Il est nécessaire de comparer les déclarations de ces commis d’État, pour avoir une idée du festival de mauvais goût. Le 12 decembre, sur compte twitter, le PM dans ses oeuvres, «J’ai pris connaissance du communiqué du Core Group de ce 12 décembre. Je reste persuadé que le Core Group continuera à nous aider à réfléchir sur la manière de mettre fin aux exactions des groupes armés qui sèment l’insécurité, la terreur et le deuil dans les familles » [1].

    Le secrétaire général du conseil des ministres a pris le chemin de l’impertinence nan lib, « Nous avons assez vu, assez vécu. De nos « amis » nous pouvons recevoir des conseils. Mais point de leçon à recevoir. Toutes les leçons du passé ont été néfastes. Si vous en doutez encore, admirez-en les actuels résultats ».

    La déclaration du secrétaire général du conseil des ministres n’est pas correct, parce que son patron se trouve encore au Palais national grâce au “Core Group.” Et par transitivité, il est un grand bénéficiaire du ”Core Group.” Se pa renmen yo renmen yo, tout simplement le vote contre le Venezuela s’est révélé payant, sans parler du GRAND VIDE sur le terrain. Le “Core Group” s’accroche à son poulain, jusqu’à quand?

    [1] Création d’ANI : Le Core Group inquiet, Joseph Jouthe sollicite son support pour débarrasser le pays des bandits – Haiti24

    REPLY