Rareté artificielle de carburant: l’État haïtien entend agir contre les coupables

Rareté artificielle de carburant: l’État haïtien entend agir contre les coupables

Au cours de la semaine écoulée, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI), lors d’une investigation dans les stations à essence, a pu déduire que la non disponibilité du diesel sur le marché est une situation provoquée par les distributeurs de ce produit pétrolier à des fins malhonnêtes.

Accompagné d’une délégation composée de plusieurs inspecteurs du ministère et d’autorités judiciaires, le ministre Jonas Coffy a mené des supervisions dans des pompes de l’aire métropolitaine. Ainsi, a-t-il compris que les pompes, malgré la disponibilité du diesel, ont fait choix de garder cet or noir et créer sa non disponibilité artificielle sur le marché. Compte tenu de ces actions posées et qui tentent de nuire aux consommateurs, les autorités étatiques prévoient d’agir en conséquence tout en assumant la responsabilité dans cette affaire.

À cet effet, le MCI a rappelé que cette pratique de spéculation et de marché noir est punissable par la loi du 20 décembre 1946. Aussi, cela sous-entend que les coupables seront traînés devant la justice.

Il est à rappeler que le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a enregistré pour la deuxième fois, en à peine un mois, cette tentative maladroite orchestrée par les distributeurs de produits pétroliers de créer une pénurie de carburant dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *