Ratification de Jean Henry Céant: le Parlement face à un défi historique

Ratification de Jean Henry Céant: le Parlement face à un défi historique

Le Parlement est de plus en plus décrié ces derniers mois mais demeure essentiel dans la construction d’une démocratie encore balbutiante dans notre pays.

Alors qu’on semble compter les heures pour la tenue des séances de ratification du Premier ministre Jean Henry Céant au Sénat et à la chambre des députés, tous les yeux sont braqués sur le Parlement, co-dépositaire de la souveraineté nationale.

À cause des moments difficiles que traverse le pays et pour éviter le pire, les parlementaires se doivent d’ouvrir la porte de la Primature à Jean Henry Céant. Nos élus sont intelligents, il faut pas en douter!

Au Parlement, tous les groupes parlementaires, de toutes tendances, dans les deux chambres, n’ont aucune objection sur Jean Henry Céant comme Premier ministre. Mais ils posent une condition: l’intégration de nouvelles têtes au cabinet ministériel. Un cabinet ministériel avec beaucoup de ministres reconduits pourrait pousser les parlementaires à reporter la séance dans l’une des deux chambres. Pour avoir affiché de l’hostilité à ces anciens ministres, ces parlementaires ont déjà prouvé que le Parlement peut effectivement jouer son rôle de dernier rempart de la démocratie.

Un tel scénario est de plus en plus plausible, eu égard aux dernières rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, faisant état de six ministres reconduits.

Le Parlement est disposé à jouer son rôle. Jean Henry Céant, le plus rassembleur d’entre nous, lui qui est capable de répondre aux problèmes les plus ponctuels de la République, va atterrir à la Primature. À lui de s’offrir une bonne place dans l’Histoire de la République!

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Parlement, espace éminemment politique, est conscient de ce défi historique: confier les commandes du Gouvernement à un homme qui n’agit jamais dans la démesure est la seule voie pouvant ramener la stabilité politique dont le pays a tant besoin pour se projeter irréversiblement vers le progrès social et le développement économique, donc vers l’avenir.

Le Premier ministre Jean Henry Céant ne ratera pas son rendez-vous avec l’histoire. Le Parlement non plus.

Le Premier ministre Jean Henry Céant a mis ses devoirs au propre. Il a transmis mardi l’énoncé de sa politique générale au Sénat de de la République. Il n’attend maintenant que l’invitation du président Joseph Lambert avant d’y venir, aux fins de bénéficier de l’assentiment des sénateurs. Après, le cap sera mis au plus vite sur la Chambre des députés surtout que ces derniers partiront en vacances lundi prochain. Tout doit se faire avant la fin de cette semaine.

Le Parlement est donc attendu face à son défi historique, face à sa responsabilité à laquelle il répondra indubitablement.

Nos parlementaires sont intelligents !

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Gui Charles Saint Julien
    5 septembre 2018, 14:24

    No serait l’ heur que le parlement tourne ses yeux sur la situation politique actuelle et le climat d’ incertitudes qui existe en Haïti pour donner fin au proceso de la nomination du P.M.Je pense que le peuple haïtien se les agradecere..Il n’y a pas de doute Jean Henry Ceant.c’est l’ homme du moment

    REPLY