Ratification du PM Lapin: les parlementaires polémiquent, l’incertitude s’accroît

Ratification du PM Lapin: les parlementaires polémiquent, l’incertitude  s’accroît

Aucune date n’est jusqu’ici retenue pour la séance de présentation de la politique générale de Jean Michel Lapin, Premier ministre nommé, malgré la formation complète de son cabinet ministériel, il y a 3 jours.

Les quatre sénateurs de l’opposition qui ont boycotté à deux reprises la séance au cours de laquelle le Sénat devait statuer sur le sort du Premier ministre continuent de maintenir leurs revendications : « présentation au Sénat  d’un cabinet ministériel complet et sans cumul de postes; le retrait du cabinet ministériel des ministres ayant fait partie du gouvernement de Jean-Henry Céant, la mise à la disposition du groupe des 4 des dossiers de tous les ministres pour un minutieux examen et la convocation d’urgence d’une Conférence des présidents à l’extraordinaire pour statuer sur le comportement belliqueux du sénateur Joseph Lambert à l’égard de leur collègue Ricard Pierre lors de la séance du 14 mai 2019 ».

« Le respect de ces exigences légales et constitutionnelles facilitera une bonne reprise de la séance et contribuera à la bonne marche du Sénat, déjà décrié par la population », avait écrit le groupe des quatre la semaine dernière.

Entretemps, le bloc majoritaire à la chambre basse s’apprête à voter favorablement au profit de Jean Michel Lapin.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, l’élu de Kenscoff, Alfredo Antoine, a souligné que d’ici la semaine prochaine au plus tard, le rapport de la commission spéciale qui analyse les dossiers des membres du gouvernement sera prêt.

Après cette étape, la majorité prevoit d’écrire au président Gary Bodeau afin de lui demander de fixer une date pour la séance de la présentation de la politique générale du Premier ministre à la chambre basse.

À la question de savoir si la chambre basse peut organiser séance alors que celle du Sénat est mise en continuation, Alfredo Antoine répond que la constitution ne pose aucune interdiction.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *