Recrudescence de l’insécurité : « NOU PAP KONPLIS » presse les autorités d’agir

Recrudescence de l’insécurité : « NOU PAP KONPLIS » presse les autorités d’agir

La structure dénommée NOU PAP KONPLIS a salué, dans une note, tous les secteurs de la vie nationale qui ont permis la réussite de la marche contre l’insécurité organisée cette semaine pour forcer les autorités compétentes à agir afin de freiner l’insecurité qui mine le pays.

Depuis quelques temps, Haïti fait face à une remontée de l’insécurité. Les cas de kidnaping sont en hausse. Les citoyens sont aux abois. La réponse de l’État se fait attendre en dépit des nombreuses promesses faites.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Face à ce constat, Nou Pap Konplis exhorte le chef du gouvernement, le Directeur Général a.i de la police, le Ministre de la Justice et les membres du pouvoir judiciaire à prendre toutes les mesures essentielles afin de mettre les bandits hors d’état de nuire en vue de garantir la tranquillité d’esprit chez la population. « Nous estimons inacceptable que des bandits notoires recherchés par la police circulent au vu et au su de tous sans inquiétudes », a déploré l’organisation « Nou pap Konplis ».

À l’occasion de la journée internationale de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, cette organisation profite pour saluer les différentes organisations des droits humains et de la société civile qui ne cessent de lutter pour le respect des droits de l’homme en Haïti, pays pionnier dans cette bataille à travers le monde entier.

La structure en profite également pour dénoncer ce  » le silence suspect du doyen du tribunal civil de Port-au-Prince Me. Bernard Saint-Vil qui refuse de remplacer le juge Ramoncite Accimé dont le mandat est arrivé à terme depuis le 13 Octobre dernier ».

Pour les responsables de « Nou pap Dòmi » ce comportement ne fait que confirmer l’irrespect de Me Bernard Saint-Vil à l’égard de l’institution judiciaire dont il fait partie.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *