X

X


Remaniement ministériel : Jovenel Moïse n’entend céder à aucune pression parlementaire

Remaniement ministériel : Jovenel Moïse n’entend céder à aucune pression parlementaire

L’un des porte-paroles de la Présidence tape du poing sur la table : ‘’ le remaniement ministériel relève de la prérogative exclusive du Chef de l’Etat. Les députés n’ont pas à lui adresser d’ultimatum’’

Par cette affirmation, Lucien Jura confirme que Jovenel Moïse ne cédera pas aux pressions parlementaires dans le cadre du replâtrage du gouvernement.

Il rappelle que pour l’heure, Jovenel Moïse multiplie les consultations avant de prendre une décision.

L’ultimatum de 72 heures que le député Francisque De la Cruz avait adressé au Président pour qu’il remanie le gouvernement, menaçant même de couper la tête du Premier ministre, offusque l’entourage de Jovenel Moïse.

Pour son conseiller spécial, Guichard Doré, un pouvoir ne peut s’arroger aucunement le droit d’adresser un ultimatum à un autre pouvoir dans un régime républicain. 

Appelant les acteurs à un dialogue ouvert qui leur permettra  d’exprimer leur désaccord, Guichard Doré invite au respect des formes de la république estimant que ce conflit ouvert entre le parlement et la présidence place le pays dans une atmosphère qui n’est pas profitable à l’administration publique. 

Des consultations sont en cours dans le cadre du remaniement du cabinet ministériel, mais le Chef de l’Etat ne veut pas aller vite en besogne. Les petits pas qu’effectue Jovenel Moïse dans le cadre de ce dossier énervent députés et sénateurs qui eux-mêmes veulent aller très vite.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *