Remaniement ministériel ou formation de nouveau gouvernement ?

Remaniement ministériel ou formation de nouveau gouvernement ?

Pas moins de huit ministres du gouvernement censuré de Jean Henry Céant ont été reconduits.

Apparemment mal conseillé, le président de la République, Jovenel Moïse, a préféré faire du neuf avec du vieux plutôt que d’opter pour l’ouverture.

Sur les seize ministres qui composent le gouvernement qui attend de trouver la bénédiction du Parlement dans ses deux branches, la moitié est constituée par ceux qui n’avaient pas donné de grands résultats; ou pas de résultat tout court.

C’est à se demander si le pays est en panne de compétence, en panne d’hommes et de femmes ministrables.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Abstraction faite de l’opposition radicale qui ne jure que par le chambardement du pouvoir, le président ne pouvait-il pas choisir des membres de l’aile modérée de l’opposition pour former ce « nouveau » gouvernement ?

Avec des opposants qui se radicalisent de plus en plus allant même jusqu’à préconiser l’autoproclamation d’un président de la République par la mise en place d’un Parlement populaire, le choix politique de Jovenel Moïse de reconduire les mêmes têtes pourrait ne rien apporter au pays qui n’attend que la stabilité politique pour se développer.

En choisissant de faire du neuf avec du vieux le 58ème locataire du Palais national, n’a-t-il pas choisi du coup, à mauvais escient, l’instabilité politique ?

En tout cas, déjà à la Chambre des députés la composition du gouvernement de Jean Michel Lapin suscite la grogne.

Nous sommes très loin de sortir de l’auberge !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *