Remontée de l’insécurité: CE-JILAP tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme

Remontée de l’insécurité: CE-JILAP tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme

La Commission épiscopale justice et paix se dit préoccupée par rapport à la recrudescence de l’insécurité dans le pays.

Jocelyne Colas Noël, coordonnatrice de cette structure, demande à l’État haïtien de mettre tout en branle afin de rétablir la paix dans le pays.

« Il faut qu’il y ait une profonde réflexion autour des cas de violence recensés au niveau de La Saline, Delmas 2, deux quartiers chauds de la capitale haïtienne », préconise la représentante de la CE-JILAP.

Jocelyne Colas Noël invite les autorités concernées à fédérer leurs efforts afin de freiner l’extension des actes de banditisme dans le pays.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Pour elle, l’insécurité qui prévaut dans le pays bénéficie de la complicité de nos dirigeants.

Évoquant le laxisme affiché de ces derniers à agir pour renverser la vapeur, Jocelyne Colas Noël se demande pourquoi les autorités n’ont pas concentré leurs actions dans les zones chaudes afin d’y ramener la paix.

La représentante de l’organisation de défense des droits humains en a profité pour inviter les responsables du pays à combattre l’inégalité sociale qui, selon elle, alimente l’insécurité dans le pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *