Rentrée parlementaire : le député Printemps Bélizaire s’érige en trouble-fête

Rentrée parlementaire : le député Printemps Bélizaire s’érige en trouble-fête

L’élu de la 3e circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire, muni d’une mégaphone, diffuse des messages pre- enregistrés afin de perturber la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2019, ce lundi 14 janvier.

Le député Printemps Bélisaire a posé cette action pour réclamer des excuses publiques de la part du président de l’Assemblée nationale, Joseph Lambert, qui l’a accusé d’avoir utilisé son véhicule personnel pour aider le chef de gang Arnel Joseph à s’échapper lors d’une opération policière, le 3 novembre dernier.

Pour l’instant, plusieurs parlementaires se réunissent avec le député-trouble-fête pour essayer de trouver un accord occasionnel afin de faciliter la tenue de la cérémonie d’ouverture
de la première session ordinaire de l’année législative 2019.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Notons que les députés Bertrand Sinal, Jean Robert Bossé, Roger Milien, Joseph Manès Louis se sont solidarisés avec le député Printemps Belizaire qui réclame des excuses publiques du président de la chambre haute.

Les protestataires ont, dans une récente note de presse, exhorté le président de la chambre haute, Joseph Lambert, à laisser à Garry Bodeau, président de la chambre des députés, le soin de diriger la séance en Assemblée nationale. Condition sine qua non, mentionnent-ils pour que cette séance se déroule dans la sérénité.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *