X

X


Report sine die de la séance de ratification: la PNH sur le banc des accusés

Report sine die de la séance de ratification: la PNH sur le banc des accusés

Le président du Sénat de la République , Carl Murat Cantave, dit avoir été contraint, hier, de reporter sine die la séance de ratification du Premier ministre nommée, Frit William Michel, n’ayant pas pu bénéficier du soutien des plus hautes autorités de la Police Nationale d’Haïti pour sécuriser l’espace du parlement envahi par des ‘’Chimères’’, en possession de toutes sortes d’armes(armes à feu, armes blanches, seringues).

Pendant toute la journée du mercredi 11 septembre, des militants politiques menés par des sénateurs de l’opposition ont envahi l’espace du Sénat de la République pour faire obstacle à la tenue de la séance de ratification de Fritz William Michel. Ces militants, pour le moins violents, ont souillé la salle de séance du grand corps.

Brandissant le règlement intérieur du Sénat de la République, le président de l’assemblée nationale, Carl Murat Cantave, dit avoir contacté le Premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin, président du Conseil Supérieur de la Police Nationale, pour solliciter son aide afin de sécuriser le Parlement occupé par des “Chimères”.

Le chef démissionnaire de la Primature dit avoir passé des instructions au Directeur général de la PNH pour que les agents de l’ordre interviennent. Le commandant en chef de la police nationale, Normil Rameau, à son tour, dit avoir donné feu vert a la Direction Centrale de la Police Administrative.

Au final, rien de concret n’a été fait pour sécuriser le Parlement, regrette le président du grand corps. Le responsable de la DCPA informe que les agents dépêchés à cette fin ont été contraints de rebrousser chemin après avoir fait face à l’agression de certains parlementaires, rapporte l’élu de l’Artibonite.

Sans soutien de la PNH, avec des menaces de mort qui pesaient sur des parlementaires au Palais législatif, le président du grand corps s’est vu dans l’obligation de reporter sine die la séance de présentation de la politique générale de Fritz William qui a déjà un pied à la Primature pour avoir bénéficié du vote de confiance des députés.

Carl Murat Cantave met en défi quiconque de s’attaquer à son leadership. Selon lui, la volonté de la PNH, qui n’a pas répondu à son appel au secours face à des dangers réels, est à mettre en question.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *