RootSa lance sa nouvelle collection baptisée Lawouze

RootSa lance sa nouvelle collection baptisée Lawouze

En étroite collaboration avec l’Association pour l’autonomisation des femmes à mobilité réduite (AFHAM), une association qui encadre ces femmes en les formant et en les aidant à trouver des opportunités afin de vivre de leurs métiers, RootSa annonce l’arrivée de « Lawouze » pour mars 2020, une collection de valises, de sandales, mais aussi de bourses réalisées manuellement en tissus, du wax, du carabella, avec de la peinture… “ Chacune de ces pièces est loin d’être uniquement un simple accessoire, c’est une véritable œuvre d’art”, nous dit Cottecheese Pierre, la dirigeante de RootSa et ancienne reine de beauté. Au cours d’une interview avec Haïti 24, Cottecheese Pierre nous en dit plus.

Haïti 24 : Qu’est-ce qui motive cette collaboration de RootSa avec l’AFHAM ?
Cottecheese Pierre : Étant une fervente adepte de l’émancipation et de l’autonomisation totale des femmes, qu’elles que soient leurs conditions physiques ou leur environnement, je me suis sentie concernée lorsque l’association m’a contactée pour cette collaboration, j’ai accepté sans hésitation. C’’est donc ma contribution pour aider ces femmes, bourrées de talent, souvent marginalisées à cause de leur handicap et pour qui les opportunités se font rares.

Haïti 24 : Quelles sont les attentes de RootSa par rapport à cette collaboration ?
C.P. : Mon équipe et moi espérons que notre collaboration pourra aider ces femmes à devenir autonomes. Nous savons que la vie est déjà difficile pour les personnes valides et les femmes en particulier, pour celles avec un handicap majeur, vivre de leur métier est encore plus rude à cause de leurs conditions. Le but est de leur permettre d’avoir accès à un marché large, une vaste clientèle pour booster leur confiance en soi et accroître leur autonomie.

Haïti 24 : Quel sera d’après vous l’impact de cette collaboration sur la société ?
C.P. : A travers notre collaboration, nous envoyons un message fort à toutes les jeunes femmes haïtiennes. Qu’elles n’ont aucune limite peu importe leurs conditions ou leur handicap. Tout peut se réaliser avec de la volonté, la discipline et le bon accompagnement. Par ailleurs, nous espérons que cette première collection sera une réussite, que d’autres suivront et que les projets qui peuvent en découler seront nombreux. On est ouvert au support et financement d’autres organisations pour faire le plus d’échos possible.

A noter que la collection « Lawouze » est le fruit d’une solidarité épatante. C’est une manifestation même de l’entraide, la solidarité mise en art. Cela est possible grâce à la formation en macramé et en couture organisée par l’AAFHAMR avec le support de l’ambassade de France en Haïti pour les femmes en situation de handicap.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *