X

X


Salaire minimum : la manifestation des ouvriers s’intensifie

Salaire minimum : la manifestation des ouvriers s’intensifie

Plusieurs milliers d’ouvriers ont gagné les rues ce mardi pour continuer d’exiger du conseil supérieur des salaires (CSS) mille gourdes comme salaire minimum journalier. Lancée par les syndicats de la Centrale Nationale des Ouvriers Haïtiens et de Batay Ouvriye, la manifestation a démarré devant les locaux de la Société nationale des parcs Industriels (SONAPI)pour aboutir devant les locaux du Parlement au bicentenaire.

 

Munis de branches d’arbres, les manifestants ont exprimé leurs inquiétudes par rapport à l’annonce faite par le ministre des finances relative à l’augmentation prochaine des prix des produits pétroliers sur le marché local.

”Comment va-t-on faire pour acheter un sac de riz à mille 250 gourdes si le Président Jovenel décide d’ajuster le prix du carburant”, se demandent-ils

Ils ont fait remarquer que les prix des produits de première nécessité ont grimpé ces derniers jours.

Ces manifestants ont scandé des propos hostiles au Président Jovenel Moïse. Ils accusent le chef de l’Etat d’être dans l’intérêt d’une frange de la bourgeoisie.

Ces ouvriers des usines textiles ont dénoncé les actes d’agressions sexuelles et de révocations arbitraires dont ils font l’objet quotidiennement de la part des responsables des usines.

Une ouvrière dit avoir été menacée avec un couteau parce qu’elle a bravé l’interdiction de participer à la manifestation de rue.

Ces ouvriers protestataires menacent de gagner les rues quotidiennement afin de contraindre le conseil superieur des salaires à ajuster le salaire minimum à mille gourdes.

Ils appellent à l’intervention du Président Jovenel Moise afin que leurs revendications soient satisfaites.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply