Salvador: 30 000 membres de gangs présumés interpellés en 50 jours

Salvador: 30 000 membres de gangs présumés interpellés en 50 jours

La police salvadorienne a déclaré, le lundi 16 mai dernier, avoir arrêté plus de 30 000 membres de gangs présumés depuis que le président Nayib Bukele a lancé l’opération coup de point contre les gangs qui n’ont cessé d’endeuiller les familles de ce pays.

L’équipe de communication a informé via le réseau social Twitter, le dimanche 15 mai, que les forces de l’ordre ont appréhendé 536 terroristes, depuis le lancement des interventions, et 30,506 individus sont écroués pour leurs liens avec des gangs. Le gouvernement salvadorien avait décidé d’agir à cause d’une augmentation considérable du taux de la criminalité.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En seulement deux jours, 87 personnes ont été tuées à la fin du mois de mars, et les autorités avaient indexé le gangs dans ces meurtres.

Sous la demande du chef de l’État, le parlement a adopté une loi exceptionnelle qui autorise l’emprisonnement de tout individu soupçonné d’être membre d’un gang. Suite à cette loi, les personnes arrêtées risquent une peine allant jusqu’à 45 ans de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *