Scandale de corruption: le MAEC rappelle l’ULCC à l’ordre

Scandale de corruption:  le MAEC rappelle l’ULCC à l’ordre

Dans un communiqué publié le 21 décembre dernier, le ministère des affaires étrangères et des cultes appelle l’unité de lutte contre la corruption à mener ses enquêtes en toute confidentialité, conformément aux articles 18 et 19 relatif au décret du 8 septembre 2004 portant création de l’ULCC, arguant qu’à date, aucun des diplomates indexés par cette entité ne fait l’objet de poursuite pénale.

“Le ministère des affaires étrangères tient à préciser qu’aucun de ses membres ne fait l’objet de poursuite pénale”, lit-on dans ce communiqué précisant jusqu’au 20 novembre 2019, il (le ministère) n’a reçu de convocation à ce sujet. Plus loin, le ministère dit constater que l’ULCC traite ce dossier avec une certaine légèreté.

Par ailleurs, le MAEC se dit prêt à collaborer avec l’Unité de Lutte Contre la Corruption dans le cadre de cette affaire dans le strict respect des normes, de la dignité et l’intégrité des diplomates en question.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *