Sécurité : le chancelier haïtien sollicite une assistance technique et institutionnelle de l’ONU pour renforcer la PNH

Sécurité : le chancelier haïtien sollicite une assistance technique et institutionnelle de l’ONU pour renforcer la PNH

Si Haïti s’oppose à toute intervention de forces militaires étrangères pour résoudre le problème de l’insécurité qui s’est aggravée au cours de ces quatre dernières années, le gouvernement a toutefois sollicité une assistance technique et institutionnelle en vue de renforcer les capacités de la police nationale d’Haïti.

En effet, à l’issue d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU tenue jeudi,pour statuer sur le sort du BINUH arrivé en fin de mandat, le chancelier haïtien Jean Victor Généus se dit favorable à un renforcement de la PNH et ne souhaite pas que des forces militaires étrangères fassent le travail à sa place.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Au nom du Gouvernement haïtien, j’ai sollicité du Conseil de Sécurité des Nations Unies une assistance technique et institutionnelle suceptible de renforcer les capacités opérationnelles de la PNH en vue de rétablir le climat de sécurité necéssaire à l’organisation des élections », a écrit le Chancelier haïtien sur son compte twitter officiel.

Il a plutôt souhaité un renforcement de la capacité du Bureau Intégré des Nation Unies en Haïti (BINUH) pour appuyer les efforts de la police nationale d’Haïti dans sa lutte contre le banditisme et pour ramener la paix sur le territoire national.

Le chef de la Diplomatie haïtienne a toutefois déploré les difficultés auxquelles l’administration haïtienne fait face pour se procurer des engins blindés et des équipements létaux. Ce qui met l’institution policière en position d’infériorité par rapport aux gangs qui, eux, parviennent à s’approvisionner grâce à la contrebande.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *