Sécurité : Le nouveau Directeur général, Léon Charles, passe ses premiers ordres aux agents de la PNH

Sécurité : Le nouveau Directeur général, Léon Charles, passe ses premiers ordres aux agents de la PNH

Le directeur général de la police nationale d’haÏti, Léon Charles a rencontré, ce mardi le haut commandment de la PNH et les différentes unites de la police nationale d’Haïti à l’école nationale de police à la route de Frères. Le patron de la PNH en a profité pour attirer l’attention des agents de police sur la necéssité de redoubler d’efforts afin de rétablir un climat serein sur le territoire national.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Quelques heures après son installation comme nouveau directeur général de la police nationale d’Haïti, Léon Charles donne le ton et passe des instructions aux agents de la PNH afin de rétablir l’ordre dans la cité.  En effet, dans une rencontre déroulée, mardi, à l’Académie de police, le numéro un a appelé les agents de la PNH notamment ceux des unités spécialisées, à tout mettre en œuvre afin de garantir la sécurité.
Les enjeux sont de taille, reconnait Léon Charles. Voilà pourquoi il invite les agents de police à redoubler d’efforts afin de parvenir à rétablir l’ordre et la sécurité sur tout le territoire national.
 
La sécurité est l’affaire de chaque citoyen, souligne Léon Charles qui sollicite le soutien de tous les secteurs de la vie nationale pour parvenir à décourager les malfrats qui sèment la pagaille au sein de la population. “La place des bandits est dernière les barreaux”, a-t-il déclaré tout affirmant son engagement à œuvrer en faveur du rétablissement de la paix et de la sécurité dans le pays.

D’autre part, le nouveau commandant en chef de la PNH dénonce une crise interinstitutionnelle qui ronge la police haitienne, empêchant la PNH de mener à bien sa mission. Léon Charles croit qu’il est impératif de résoudre ce problème dans le meilleur délai afin de permettre à la PNH de servir la population conformement à  sa mission.

Léon Charles a pris les rênes de l’institution policière dans un contexte d’insécurité marqué notamment par une renmontée des actes de kidnapping, vol, viol et d’assassinat où presque tous les citoyens sont exposés. En dépit des effiorts déployés par les forces de l’ordre, les bandits continuent d’imposer leurs lois à la population qui ne sait à quel saint se vouer.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    17 novembre 2020, 19:44

    Le yon neg pa pare ou pa cheche vin prezidan, pou yo pa TRIMINEN W tankou Jovenel Moise ak kek lot avan misye. Se menm jan tou si yon neg ou pa gen bon jan Garanti ou ka kwape tout kalite Bandi/Gang ou pa dwe asepte vin DG PNH. Si se pa sa wap ECHWE tankou Normil Rameau. E se Ere sa a Nomil Rameau te fe, li pat mande eske l ka kwape tout kalite bandi.

    Mwen ta souyete lwa Chavez pa vin deye nouvo DG PNH la pou vot li te bay kont Venezuela a. Annatandan G9 an fanmi ak alye ap SIB.

    Ayiti m anba ponyet mwen, map kontinye Pran Not ak Distribye Not san paspouki.

    REPLY