X

X


Sénateurs et députés perçoivent de grosses sommes pour des bureaux fictifs

Sénateurs et députés perçoivent de grosses sommes pour des bureaux fictifs

Un tiers des bureaux des parlementaires est introuvable et 21% des deux tiers repérés sont non fonctionnels, selon une enquête de l’Observatoire citoyen pour l'institutionnalisation de la démocratie.

Chacun des 29 sénateurs en poste dispose de 250 000 gourdes par mois pour l’entretien des bureaux et les députés de 100 000 gourdes annuellement pour le loyer d’un bureau et 200 000 gourdes pour payer les employés de ce bureau.

L’OCID dit avoir déployé, du 15 au 25 mars 2019, dans les dix (10) départements du pays et au niveau de 83 circonscriptions (sur un total de 116 actuellement représentées au Parlement), un ensemble d’enquêteurs pour chercher à repérer 83 bureaux de députés et 29 bureaux de sénateurs.

Cette enquête, selon l’OCID, s’inscrit dans le cadre de ses efforts visant « la promotion de la transparence parlementaire et d’une meilleure performance du Parlement haïtien ».

Sur un échantillon de 83 bureaux de députés visés, seulement 57 ont pu être repérés. 45 bureaux sont opérationnels (sur les 57 bureaux repérés). Sur les 29 bureaux de sénateurs visés, 19 ont pu être repérés, dont 15 sont fonctionnels.

84 % des bureaux opérationnels des députés fonctionnent durant les cinq (5) jours ouvrables de la semaine, tandis que les 15 bureaux opérationnels des sénateurs fonctionnent cinq (5) jours sur cinq. Parmi ces bureaux fonctionnels, il y en a qui comptent une centaine d’employés qui ne viennent pas forcément travailler.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply