X

X

  • Social
  • Social
  • Social

    Nouveau scandale à l'ONA, un avocat fait la leçon à Chesnel Pierre

    Monsieur le Directeur Général, Disciple du temple de Themis, membre actif de la basoche, homme de loi convaincu, je comprends fort bien votre sensibilité à fleur de peau pour vos confrères. Les hommes de robe, que nous sommes, restons encore et toujours intimement soudés à notre confrérie; mais, cette noble profession ne vous permet pas de vilipender et de gifler la population de Mirebalais en nommant à la tête de la direction départementale de l’ONA, un bandit, un rustre et un voyou patenté du nom de Me Osseant Frédérique.

  • Social

    Des Haïtiens aux Chili veulent revenir dans leur pays, les autorités chiliennes les accompagnent

    Arrivés au Chili en quête de mieux-être, des Haïtiens ont compris que ce pays n’est pas la terre promise où coule lait et le miel. Réfugiés sur ce bout de terre de l'Amérique latine, ils n’ont pas pu changer leur destin à cause des nouvelles mesures migratoires que les autorités chiliennes leur ont imposé, empêchant ainsi ceux quisont en situation illégale de travailler au risque de payer une amende.

  • Social

    Déçus du Chili, des milliers d'Haïtiens veulent regagner leur terre natale

    Le porte-parole de la communauté haïtienne au Chili, William Pierre, a sollicité l'aide du Gouvernement chilien en vue d'accompagner des milliers d’Haïtiens qui veulent retourner dans dans leur pays et qui n’ont pas les moyens de payer leur voyage. Face à de nouvelles mesures migratoires prises par le président de droite, Sebastián Piñera, empêchant aux Haïtiens en situation irrégulière de trouver un emploi dans le pays sous peine de payer une amende, des milliers de ressortissants se sont retrouvent, dans le pays considéré comme l'Eldorado, sans emploi.

  • Social

    #PetroChallenge: ''Les politiciens qui veulent utiliser ce dossier à des fins politiciennes vont échouer piteusement'', dixit Rénald Luberice

    Cette citation est l'un des 12 points évoqués par le Secrétaire au Conseil des ministres pour expliquer sa compréhension du dossier PetroCaribe. Il dit juger au prime à bord plus que normal en démocratie que des citoyens s’intéressent à la gestion de la chose publique, questionnant l’utilisation qui a été faite des fonds PetroCaribe. Cependant, Rénald Lubérice qui dit parler en tant que citoyen avisé estime que ''beaucoup de citoyens, frustrés ne sont pas intéressés à savoir les faits mais plutôt à conforter l’opinion qu’ils s’étaient déjà faite, (sur le dossier petrocaribe), ce qui peut constituer un handicap à une saine et équitable distribution de la justice, au profit de la vérité, rien que la vérité'', écrit-il ajoutant que les citoyens ont le droit de demander des comptes. Les pouvoirs publics ont le devoir de répondre.

SOCIAL