Sofia Karkadym, la réfugiée ukrainienne, se dédouane de toute responsabilité dans la séparation du couple qui l’avait accueillie

Sofia Karkadym, la réfugiée ukrainienne, se dédouane de toute responsabilité dans la séparation du couple qui l’avait accueillie

Dans une entrevue accordée au tabloïd The Sun, la réfugiée ukrainienne accusée d’avoir brisé la relation d’un couple britannique qui l’avait accueillie dans leur maison s’est défendue d’être la responsable de leur séparation.

Sofia Karkadym, 22 ans, soutient que l’ex-femme de son nouveau conjoint était la seule responsable de la fin de la relation. Au début du mois de mai, la réfugiée ukrainienne originaire de Lviv a été accueillie au Royaume-Uni par le couple formé par Tony Garnett, 29 ans, un agent de sécurité et sa petite amie, Lorna. 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Après une dizaine de jours, une attirance indéniable s’est fait sentir entre la jeune femme et Tony Garnett, père de deux enfants. Selon elle, l’attitude de la conjointe n’a fait que les rapprocher. « Ses soupçons constants, nous a rapproché, moi et Tony », a expliqué la jeune réfugiée au Sun. 

Sofia affirme également que la relation du couple était déjà très chancelante au moment où elle est arrivée dans leur vie. « Rien de tout cela n’a rapport avec moi. C’était ma décision de partir de leur maison et quand je l’ai fait, Tony a décidé de venir avec moi » a-t-elle précisé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *