X

X


Surfacturation des contrats publics: les sénateurs de l’opposition exigent des preuves

Surfacturation des contrats publics: les sénateurs de l’opposition exigent des preuves

Le groupe des 4 sénateurs de l'opposition ont acheminé une correspondance au président du Sénat de la République, Joseph Lambert lui demandant, suite aux récentes déclarations du chef de l'Etat, d'écrire au Premier ministre, Jack Guy Lafontant, dans le but de faire parvenir au Sénat les documents prouvant les faits de surfacturation dans presque tous les grands contrats publics passés en Haïti durant les dix (10) dernières années.

Ces sénateus ont fait remarquer à Joseph Lambert que les propos tenus par le Chef de l’Etat, le mardi 12 juin dernier, au Centre de convention de la BRH, lors du lancement officiel du premier colloque sur les marchés publics en Haïti, traduisent  la mauvaise gouvernance des administrations qui se sont succédé à la tête de l’Etat durant cette période.

Et, en affirmant détenir les preuves de malversations commises par un petit groupe qui s’enrichit en appauvrissant la majorité, il ne fait qu’allumer les projecteurs sur ce fléau qu’est la corruption qui grangrène la nation.

En ce sens, le groupe des 4 sénateurs applaudit la démarche entamée par le groupe des 16 députés relative à l’interpellation de Jack Guy Lafontant. Ces parlementaires qui demandent à Joseph Lambert de donner suite à leur requête disent croire que le temps est venu pour eux de passer de la parole aux actes.

Le Gouvernement doit impérativement passer des instructions aux institutions compétentes afin de prendre des mésures drastiques contre toutes les institutions ou individus impliqués dans ces dossiers de surfacturation de contrats publics.

Les sénateurs de l’opposition estiment que les contrats surfacturés doivent être acheminés au Parlement spécifiquement aux commissions “Justice et Anti-Corruption” pour analyse.

Nenel CASSY, Evallière BEAUPLAN, Antonio CHERAMY, Ricard PIERRE sont les 4 sénateurs qui ont signé cette correspondance adressée au président du sénat de la République.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply