Tension à Delmas 31 après le meurtre d’un motocycliste

Tension à Delmas 31 après le meurtre d’un motocycliste

Une vive tension règne actuellement à Delmas 3. Des tirs sporadiques ont été entendus un peu partout.

À la base de cette situation, des chauffeurs de motocyclettes qui se sont mobilisés pour rattraper Dimitry Herard, le chef de l’ USGPN qui aurait tiré, au carrefour de la renaissance, sur une foule de manifestants qui s’apprêtait à gagner les rues pour exiger le départ du président de la République.

Après ce forfait l’agent de l’USGPN se serait réfugié dans sa résidence à Delmas 31. Les manifestants en colère l’ont poursuivi afin de tenter de faire justice à leur collègue.

Cet incident a créé une vive tension entre les protestataires et les agents de la PNH qui sont venus en renfort afin de permettre au policier accusé de ce meurtre d’échapper à la fureur d’ une foule déchaînée.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Gervais
    10 juin 2019, 16:43

    Policier corrompu qui se transforme en assassin des faibles.

    REPLY