« Toutes les personnes atteintes de la fièvre sont considérées comme des cas de coronavirus », dixit Martial Bénêche

« Toutes les personnes atteintes de la fièvre sont considérées comme des cas de coronavirus », dixit Martial Bénêche

Le directeur sanitaire de l’Ouest du Ministère de la Santé Publique et de la Population, Martial Bénêche, est revenu, ce vendredi 29 mai, sur les propos du directeur General du MSPP précisant qu’il n’y a pas une épidémie de fièvre en Haïti mais une épidémie de coronavirus.

Il a renforcé cette déclaration soulignant que toute personne, à l’heure actuelle, qui est atteinte d’une fièvre et/ou qui présente des symptômes du coronavirus sont considérées comme des cas confirmés en attendant qu’un test prouve le contraire.

Le docteur Martial qui a apporté plus d’explications sur la position du MSPP concernant cette fameuse « fièvre » a fait savoir que le système sanitaire haïtien considère toute personne touchée par cette fièvre comme une personne atteinte du coronavirus, parce que les autorités sanitaires ont perdu le contrôle du virus dans le pays ; les cas de transmission communautaire grimpent, le MSPP est limité.

En ce sens, le docteur encourage les personnes qui souffrent de cette fièvre à respecter tous les principes barrières afin de ne pas éventuellement contaminer leur entourage.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Toute personne présentant à l’heure actuelle des signes et symptômes assimilables à la #Covid19 (fièvre, toux sèche, fatigue, courbature, conjonctivite, maux de tête, perte de l’odorat ou du goût…) est considérée à risque et doit prendre contact avec une structure sanitaire », a-t-il dit.

Il rappelle, en outre, que 80% des personnes qui seront atteintes par cette maladie ne présenteront pas de symptômes graves. Le hic dans tout cela, c’est que les personnes de cette catégorie peuvent transmettre la maladie. Chacun doit prendre ses responsabilités personnelles pour casser la chaine de transmission de la maladie.

Parallèlement, l’épidémiologiste a annoncé des mesures qui ont été prises au niveau du département l’Ouest pour apporter des réponses efficaces à la covid-19. Entre autres, le renforcement du contrôle dans les zones frontalières, l’intensification des campagnes de sensibilisation dans les zones reculées et la mise sur pieds des centres de dépistage dans la zone métropolitaine et dans des villes de province. Il y aura de nouveaux centres à Carrefour, Léogâne, Gressier, Cornillon, La Gonâve, Fonds-verette, Delmas, Petit-Goave… », a-t-il énuméré précisant que les personnels sont déjà formés et les matériels disponibles, les personnes symptomatiques qui présentent un intérêt épidémiologique seront testées.

Le docteur Bénêche annonce, en dernier lieu, la mise en place de structures pour accueillir les femmes enceintes, constatant que dans certains hôpitaux les responsables refusent de recevoir des femmes qui présentent des symptômes assimilables à la covid-19.

3 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

3 Comments

  • Young
    30 mai 2020, 10:59

    Si quelqu’un avait la fievre 3 semaines de cela et ne presente depuis aucuns symptomes! Il est tjrs considere comme un cas de coronavirus?

    REPLY
  • Sèvitè Daggy
    2 juin 2020, 00:05

    MSPP Ak tout gouvènman an Konplis si Kontaminasyon Kominotè ap grenpe
    Paske Premye ka yo c Enpòte yo Enpòte..
    Poukisa Pat gen Mezi strikt ki t pran, Antouka Mezanmi Bòl Nou grese

    REPLY
  • Borgela
    2 juin 2020, 06:02

    Nou pa serye pa gen menm 1% ayisyen ki kwè nan nou kom dirigan ayisyen.
    Kom tèt sous la pa pwòp aba a yo pa ka pwòp.Bann dirijan pèpè!!!

    REPLY