X

X


“Toutouni”, le livre signe déjà son succès

“Toutouni”, le livre signe déjà son succès

La file d’attente est interminable à l’hôtel Marriott. Des individus de toutes catégories confondues ont fait le déplacement pour se procurer l’ouvrage “Toutouni”, écrit à quatre mains par Jorchemy Jean-Baptiste et Pascal Adrien, en vente signature ce jeudi 11 juillet.

Dans un style incisif, ce livre relate l’histoire inédite de la chute de l’ancien Premier ministre, Jean Henry Céant et plus encore.

Toutouni est une invitation à la découverte des “Causes profondes de nos malheurs”. C’est une tentative d’exorcisme du mal absolu que sont la misère et tous ses corollaires. Grâce à un voyage dans le passé, Toutouni met à nu la malformation congénitale de notre société en projetant une lumière pédagogique sur l’épisode Céant, qui n’aura été qu’une petite note dans la triste symphonie de l’histoire de nos errements collectifs. Ce livre est donc un acte de rébellion contre un système inique qui ne profité qu’à une minorité”, lit-on en quatrième de couverture.

“À travers cet ouvrage, nous nous proposons de dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. Nous voulons peindre un tableau fidèle de la réalité; la Présidence, l’hôpital, l’université, le Parlement ne fonctionnent pas. Rien dans ce livre n’a été inventé, précise non sans fierté Pascal Adrien ex-porte-parole de l’ancien chef de gouvernement qui avait du mal à interrompre la signature des livres pour accorder une interview aux journalistes.

Les deux auteurs de ce livre, Jorchemy Jean Baptiste et Pascal Adrien
respectivement ex-porte-parole et ex-chef de cabinet adjoint de l’ancien chef de gouvernement, veulent à travers cet ouvrage “écrire pour dénoncer”. Ce, au risque de passer pour des gens qui violent des secrets d’État.

Pascal Adrien pense qu’on ne peut parler de violation de secret d’État considérant que l’État ne peut répondre à aucun besoin élémentaire de la population. “Nous avons un État qui ne peut pas nourrir ses fils et qui ne peut pas éduquer ses filles”, critique-t-il.

Pascal Adrien clame haut et fort qu’ on est “Toutouni”. Il souligne que deux choix s’offrent à nous tenant compte de notre situation actuelle: “soit on reste dans notre état actuel et se faire ridiculiser . Soit on se rhabille”.

“Quand vous êtes laid et que vous regardez dans un miroir qui vous renvoie votre laideur, plutôt que briser le miroir, il faut s’arranger pour faire une beauté “, laisse entendre l’ancien chef de cabinet de Youri Latortue.

Pour finir, l’auteur indique que lui et son collègue se posent comme deux maillons qui se positionnent contre ce système afin de casser la misère, la corruption, le vol du bien commun, la richesse rapide à travers les biens publics.

Dans un élan de solidarité, Pascal Adrien demande à d’autres personnes de se rallier à cette cause, exprimant au passage son contentement par rapport à l’affluence des gens désireux de s’offrir “Toutouni”, un livre qui fait débat et suscite tant d’intérêts.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Lyonel
    12 juillet 2019, 01:42

    Vraiment c’est surprenant d’apprendre bcp dans ce livre. Le toutouni I que ses deux proches font sortir, on s’y attendait. Lè w wè moun Gen bel pawôlll. Pa okipé ll. C bliffff +bliffff net aleee

    REPLY