X


TPS : des sénateurs américains prennent la défense des haïtiens

TPS : des sénateurs américains prennent la défense des haïtiens

Douze Sénateurs américains exigent à la Secrétaire du DHS (Department of Homeland Security) et au Directeur de l’USCIS (US Citizenship and Immigration Services) des explications sur la décision prise en novembre 2017 mettant un terme à la prolongation du TPS aux Haïtiens. Ces 12 sénateurs ont décidé d’acheminer, le 8 mai 2018 dernier, une correspondance à Kirstjen Michele Nielsen, responsable du Département de la Sécurité intérieure (DHS) et Lee Francis Cissna Directeur de l’USCIS, sur la décision de résilier le TPS, ce qui affectera plus de 58 mille ressortissants haïtiens.

Ces Sénateurs accordent a Kirstjen Nielsen et au Directeur Cissna jusqu’au 31 mai 2018 prochain pour fournir une base factuelle détaillée pouvant déterminer qu’Haïti ne remplit plus les conditions pour la prolongationdu TPS et les raison(s) des disparités entre le rapport d’octobre 2017 de l’USCIS et l’évaluation du directeur Cissna dans son mémorandum du 3 novembre 2017.

Un rapport interne de l’USCIS intitulé «Considérations TPS: Haïti » publié en octobre 2017 a démontré que la majorité de la population haïtienne fait toujours face aux mêmes problèmes qui les a  poussés à demander un Statut de Protection Temporaire initiale de janvier 2010 persistent en Haïti. Ce rapport fait remarquer que le pays  est toujours vulnérable.

Plus loin, ce rapport a mentionné des difficultés auxquelles fait face la population à la suite du passage de l’épidémie du choléra et de l’ouragan Matthew qui a ravagé le Sud du pays en 2016. Le rapport a aussi évoqué l’insécurité alimentaire, la migration interne, l’afflux de rapatriés de la République dominicaine.

Par ailleurs, le Directeur de l’USCIS a fait remarquer que le 3 novembre 2017 qu’Haïti a fait des progrès significatifs depuis le tremblement de terre de 2010. Il a souligné le retrait des Casques bleus de l’ONU, la fin des élections présidentielles de 2017.

Cependant les Sénateurs Edward J. Markey et Elizabeth Ann Warren du Massachusetts, Kirsten Elizabeth Gillibrand de New York, Mazie Keiko Hirono d’Hawaii, Patrick Joseph Leahy du Vermont, Christopher Van Hollen Jr. du Maryland, Robert Menendez et Cory Anthony Booker du New Jersey, Bill Nelson de la Floride, Tina Flint Smith du Minnesota, Dianne Goldman BermanFeinstein de la Californie, et Richard Joseph Durbin de l’Illinois, ont conclu en mettant l’accent sur une demande : l’engagement immédiatement à reconsidérer la fin de la désignation du TPS en Haïti sur la base des faits et de la loi.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply