X

X


Un Haïtien reçoit la plus haute distinction québécoise

Un Haïtien reçoit la plus haute distinction québécoise

Né en Haïti, le professeur Patrick Paultre a été élevé au rang de chevalier de l'ordre national du Québec. La plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

Il est crédité au Québec comme celui qui “connaît mieux que quiconque les effets dévastateurs des tremblements de terre et l’un des pionniers canadiens de la recherche en génie parasismique. Il trouve des solutions pour permettre aux ponts et aux édifices de mieux résister aux secousses, protégeant ainsi les populations à risque et leurs infrastructures.

Haïtien d’origine, Patrick Paultre assure une sécurité mécanique accrue des bâtiments et des ouvrages d’art au Canada. Expert en dynamique des structures et en génie parasismique, ses recherches et sa participation à des comités techniques ont amené à revoir les préconisations des codes régissant les grandes constructions.

M. Paultre naît à Port-au-Prince en 1952. Après des études en architecture en Haïti, il obtient un baccalauréat en génie civil (1977) et une maîtrise en sciences appliquées (1981) de l’École polytechnique de Montréal ainsi qu’un doctorat en structures (1987) de l’Université McGill.

En début de carrière, il travaille au sein de firmes hautement spécialisées en génie mécanique et civil. Puis, en 1987, il devient professeur à l’Université de Sherbrooke (UdeS) et directeur du laboratoire de structures du Département de génie civil qu’il élève à un niveau mondial. Dix ans plus tard, il crée, à l’UdeS, le Centre de recherche en génie parasismique et en dynamique des structures, qu’il dirige dès les débuts. En 2001, il lance le Centre d’infrastructures sismiques majeures interuniversitaires du Québec (CISMIQ), qui regroupe plusieurs laboratoires de structures du Québec et dont il sera à la tête pendant les quatre premières années. En 2006, il fonde le Centre d’étude interuniversitaire des structures sous charges extrêmes (CEISCE). Rattaché administrativement à l’UdeS, le CEISCE grandit sous sa direction jusqu’à être le plus important centre d’études des structures au Canada, et ce, avec des spécificités répondant à des problématiques stratégiques comme la réhabilitation sismique des ouvrages de génie civil (écoles, hôpitaux, ponts, etc.) et la sécurisation des installations de transport d’énergie électrique face aux éléments naturels.

Par ailleurs, désireux de transmettre connaissances et expertise, M. Paultre rédige d’incontournables manuels pour les ingénieurs en structures. Depuis le tremblement de terre en Haïti, il s’investit de façon bénévole aux efforts de reconstruction du pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply